Réforme foncière- Macky rattrapé par la var

0
Macky Sall

Macky Sall est il victime d’une désinformation où c’est lui mémé qui joue sur les mots ? En tout cas, il s’est fait rattraper par la var en déclarant ceci :  » Si j’avais applique les recommandations de la commission de réforme, 12 mois après il ne resterait plus de terres au domaine nationale ».

Une  » désinformation » dénoncée par le Cadre de réflexion et d’actions sur le foncier qui a participé au processus de réforme foncière porté par la Commission nationale sur la réforme foncière (CNRF). Dans un communiqué parvenu à Sunugal24, le Cnrf affirme que « La position ferme du CRAFS a été de dire que le domaine national, en particulier les terres à usage agricole, doivent rester un patrimoine national non-cessible pour l’intérêt des communautés présentes et futures. Ces terres ne doivent faire l’objet ni d’une immatriculation, ni d’une privatisation et ni d’aucune forme de marchandisation ».

95% des terres au Sénégal sont du domaine national. Cela devrait rester ainsi. C’est la position défendue par les membres du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal (CRAFS). Cette organisation qui a pris part aux travaux de la Commission nationale sur la réforme foncière, plaide pour des discussions sur le rapport qu’ils ont présenté aux autorités étatiques. Lequel n’est pas favorable à l’immatriculation des terres aux collectivités territoriales. « Les terres du domaine national doivent être préservées pour éviter que ce qui est arrivé au Zimbabwe n’arrive au Sénégal », a déclaré le Directeur Exécutif de Cicodev, Amadou Kanouté, membre du CRAFS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.