Report ou annulation de la CAN-2022 : la Fifa met la pression à la CAF

0

La CAN au Cameroun est-elle maudite ? La question commence à se poser alors que les rumeurs se font à nouveau insistantes sur un énième report. Programmée du 9 janvier au 6 février 2022, l’organisation du tournoi continental par la CAF est mise sous pression par la Fifa.

Le feuilleton de la CAN continue. Réuni à Doha dimanche 19 décembre, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) s’est vu demandé par le président de la Fifa, Gianni Infantino, de reporter sa compétition reine, la CAN, qui doit débuter le 9 janvier prochain au Cameroun. Présent à Doha à l’occasion de la Coupe arabe, qui a vu samedi la victoire de l’Algérie face à la Tunisie, Gianni Intantino, le président de la Fifa, a fait savoir qu’il était favorable à un report de l’évènement.

Le patron du football mondial a avancé plusieurs arguments : l’incertitude concernant les infrastructures camerounaises, la dégradation de la situation sanitaire, l’émergence du variant Omnicron en Afrique australe ainsi que la réticence des clubs européens à libérer leurs joueurs en hiver. Des clubs, notamment anglais, s’étaient même fendus début décembre d’une lettre menaçant de ne pas envoyer leurs joueurs au Cameroun en raison des règles de quarantaine à leur retour.

Gianni Infantino se préoccupe également d’un possible télescopage avec la Coupe du Monde des Clubs, la compétition organisée par la Fifa, qui doit avoir lieu du 3 au 12 février aux Émirats arabes unis. La Fifa se fait l’écho des inquiétudes du champion d’Europe Chelsea et du champion d’Afrique Al-Ahly, qui craignent que certains joueurs, retenus par la CAN, ne soient pas disponibles pour la disputer.

Concernant l’organisation de la CAN elle-même, le comité exécutif de la CAF, réuni à Doha, a suivi les rapports sur l’avancement des derniers travaux et la situation sanitaire dans le pays hôte. En clôture, les membres ont voté contre le report de la compétition.

Trois membres auraient voté pour le report selon le site algérien compétition.dz : le Marocain Fouzi Lekjaa, l’Égyptien Hani Abu Rida et le Burkinabè Sita. Le nouveau président de la fédération du Cameroun, Samuel Eto’o a quant à lui refusé catégoriquement l’idée.

Et maintenant ?

L’idée d’un report semble abandonnée pour le moment. Cependant, Gianni Infantino pourrait revenir à la charge lundi à l’occasion de son « sommet sur l’avenir du football ». La Fifa y réunit en ligne ses 211 fédérations pour évoquer la réforme du calendrier international.

Dans cette nouvelle architecture du football mondial, Gianni Infantino aimerait que le calendrier s’inverse avec une Coupe du monde tous les deux ans et une CAN tous les quatre ans. Le souhait de reporter l’édition à venir pourrait s’inscrire dans ce contexte : on passerait d’une 32e édition jouée en 2019 en Égypte à une 33e en 2023.

Du côté de la CAF, la visite du président Patrick Motsepe au Cameroun pourrait rebattre les cartes. Arrivé lundi matin, il a été accueilli par Samuel Eto’o et s’est voulu rassurant pour sa première déclaration : « Notre maison est une maison pour l’Afrique. Nous allons parler aujourd’hui et on vous fera un retour. Nous sommes très clairs en termes d’engagement de faire de la CAN au Cameroun un succès », a souligné le dirigeant du football africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.