Reprise des compétitions : le Président de la CAF appelle à la prudence

0
Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad, a appelé à la prudence quant à la reprise des compétitions continentales suspendues à cause de la pandémie du Covid-19.
« Il faut être cohérent. Comme il nous manque de la visibilité, il faut attendre. En tant que président de la CAF, j’invite personnellement tout le monde à être très prudent et attendre que la situation se normalise », a déclaré le président de la CAF dans un entretien avec la radio allemande la Deutsche Welle.
« Je ne veux pas que le football soit une source de déstabilisation des mesures barrières prises par les différents gouvernements pour faire face à cette pandémie », a ajouté le patron du football africain interrogé sur les suites à donner aux compétitions continentales suspendues à cause de la pandémie.
La priorité, a poursuivi le président Ahmad, c’est la santé. « Si cette crise perdure, c’est comme tout phénomène de vie humaine. Nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l’abattoir, à nous de voir et de discuter avec nos partenaires commerciaux, discuter avec tous ceux qui coopèrent avec nous dans l’organisation de ces compétitions et nous verrons ensuite », a-t-il dit, soulignant que l’urgence définit les priorités.
Comme dans les compétitions de clubs et les éliminatoires de la CAN 2021, il est plus convenable d’attendre, a-t-il relevé. Face à une telle situation, Ahmad a estimé que « toutes les parties prenantes dans l’organisation de ces compétitions pourront se retrouver plus tard pour discuter et se concilier pour que l’on puisse ensemble trouver un moyen de reprendre ces compétitions ».
« Dès le début de mon mandat, la CAF a toujours adopté cette démarche inclusive ; ce n’est pas maintenant, face à une telle situation, que nous allons changer de méthodologie de travail », a-t-il par ailleurs ajouté.
Interrogé sur l’aide financière que peut apporter la CAF comme l’ont fait certaines confédérations et la Fifa, le président Ahmad a précisé que « nous n’avons pas exactement les mêmes préoccupations ; il n’empêche qu’il y a une certaine similitude dans les actions que nous entreprenons déjà avec la FIFA ».
« Comme vous le savez, la FIFA a mis en place un groupe de travail dans chaque secteur d’activité, afin que l’on puisse dégager différentes pistes pour une prochaine reprise du football », a-t-il indiqué.
« Au-delà de ça, il y a des actions que nous menons au sein-même de la CAF. Les clubs africains sont en majorité gérés par des investisseurs (individuels ou en groupe) », a-t-il fait savoir.
De son côté, a-t-il expliqué, la CAF est en train de faire en sorte d’apporter sa contribution aux clubs qui participent à ses compétitions continentales. Il a par exemple cité le déblocage rapide de leur prize money par rapport au stade de la compétition (en cours) qu’ils ont déjà atteint, sans attendre la fin de saison. « Car ces clubs ont besoin de cet argent’’, a t-il dit.
Si les compétitions Interclubs (Coupe de la CAF et Ligue des champions) ont été interrompues en demi-finales, au niveau des éliminatoires de la CAN 2021 dont la phase finale est prévue en janvier prochain, il n’a été joué que deux matchs sur six.
Les matchs des 3-ème et 4-ème journée qui avaient été programmés en mars dernier ont été déprogrammés en raison de la pandémie du Covid-19.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.