Rufisque: un malade mental poignarde à mort son fils également père de famille

0
meurtre-sapeurs-pompiers-image-illustrative

Où va le Sénégal, sous Macky SALL ? Chaque jour, un malade mental meurt ou tue un paisible citoyen. Ce dimanche 05 mai 2019 vers 14 heures, à Rufisque, au quartier Darou Rahmane, un malade mental a poignardé à mort, son propre fils, également père de famille. La victime est présentement à la Morgue de l’Hôpital Le Dentec et l’auteur de cette tuerie, en garde-à-vue au Commissariat  urbain de Rufisque.

Et, c’est ce lundi matin que le Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) a été informé. Ce que  regrette Ansoumana DIONE qui condamne sévèrement le manque total de responsabilité et de patriotisme de la part du chef de l’Etat Macky SALL, pour n’avoir pas accepté, jusqu’ici, de le recevoir en audience, pour la prise en charge des malades mentaux, nombreux à vivre dans les familles et visibles partout à travers les rues.

Aujourd’hui, précise-t-il, ni le chef de l’Etat Macky SALL, ni le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, ne mérite un salaire à la fin du mois. Car, Dieu, Le Tout Puissant Seigneur, ne leur a pas donné le pouvoir, pour qu’ils empêchent à des patriotes sénégalais, de sauver des malades mentaux, avec la confiscation et la fermeture depuis 2013, du Siège de l’ASSAMM à Kaolack. Ceci est un crime contre l’humanité.

Ansoumana Dione

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.