Santé :La Dépigmentation fait ravage au Sénégal

0

La dépigmentation ne faiblit pas, au Sénégal. «Le taux de prévalence est estimé à 71 %, selon une étude menée en 2019», renseigne le professeur Fatoumata Ly sur les ondes de la Rfm. Le phénomène, qui coûte environ 10 milliards de francs Cfa par an, est plus fréquent «à Kaffrine avec plus de 54 % des cas, aux Parcelles-Assainies avec 64 % et à Pikine pour 71 %», selon la dermatologue. 
Elle ajoute que «le phénomène a une prédominance féminine, mais il y a des hommes qui se dépigmentent. Et, pire, des enfants qu’on dépigmente à leur insu». Ce qui pousse la spécialiste à conclure : c’est devenu «une priorité de santé publique, en raison de sa fréquence, de ses complications médicales et des coûts économiques qui en découlent…».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.