scandale à Ziguinchor : un patient meurt pour faute de médecin le jour de la Tabaski

0
109

Beaucoup de politiciens surtout ceux du camp du pouvoir grognassent contre la gestion des ordures ou encore les inondations. C’est bien ! Mais il y’a plus grave, Chers responsables politiques de la région de Ziguinchor. Et pourquoi vous ne dites rien sur la gestion chaotique de nos hôpitaux ? Ces centres sont devenus des mouroirs et personne ne réclame la visite du ministre de la santé dans le département pour revoir le système.

En effet le jour de la Tabaski, un jeune du quartier de Belfort est décédé gratuitement pour faute de médecin, qui a refusé de quitter sa fête pour venir assister son patient. Ce jeune victime d’un accident de la circulation vers les coups de 13 heures, a été transporté à l’hôpital régional où il a rendu l’âme vers 15 heures après des heures d’attente dans le couloir. Et l’affaire est en train de passer inaperçue parce que, on n’a pas des porteurs de voix efficaces comme Abdoulaye Wilane, Farba Ngom, Barthélemy Dias encore Oumar Faye. La victime était l’unique espoir de sa mère. Nos médecins doivent revenir sur terre et bannir l’arrogance et l’insouciance en respectant vos serments. Car si les boulangers et les transporteurs travaillent le jour de la fête, c’est pour rendre service à la population. Et si le militaire ou le gendarme n’est pas gêné d’être dans la brousse le jour de la fête, c’est par patriotisme.
Aujourd’hui nos porteurs de voix ou encore nos responsables politiques de la région, ils sont dans la politique politicienne, car ils ne parlent jamais de la gestion des grands hôpitaux de la région où meurent constamment nos parents, soit pour défaut de plateau technique ou encore la non-assistance. Ce laxisme n’est pas une nouveauté à l’hôpital régional de Ziguinchor, demain encore il faudra s’attendre à une autre bavure.
Ibrahima Khalil DIEME, habitant à Belfort Lot N 859

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here