Second « viol » de Cheikh Yérim : Il veut être ….

0

Second« viol » de Cheikh Yérim : Il  veut être ministre, il est prêt à tout  pourMacky et Marième Faye Sall

Considéré comme l’un des journalistes les plus pertinents de l’Afrique et du monde, voilà l’ancien journaliste de Jeune Afrique qui a choisi de tomber aussi bas devant un peuple Sénégalais qui l’a tant adulé de par le passé. A l’émission Faram facce de mercredi dernier,Cheikh Yérim était vraiment méconnaissable.

 Cheikh Yérim Seck est même une idole pour certains dans le métier du journalisme. Naguère accusé de viol sur mineur-ce qui lui a valu de connaitre la prison-  le voici encore qui montre une autre facette de sa très controversée personnalité. Certainement il a le gousset vide  et pour s’en sortir, il a choisi d’opérer un« second viol », celui de trahir les Sénégalais qui le voyaient comme un intellectuel hors norme, un journaliste d’investigation à la plume acerbe,qui ne parlait ou n’écrivait que pour réserver la part belle à un peuple qui a besoin d’être éclairé. Mais comble du destin, Cheikh a choisi de« violer » une seconde fois ses compatriotes qui le prenait pour un demi-dieu.Non seulement il a violé le code de d’éthique et de déontologie qui sied au métier de journaliste, mais aussi et surtout Sunugal24 a appris de source digne de foi que son blog est financé par son candidat, le Président Macky. Celui qu’il défend démesurément sur tous les plateaux de Télé, notamment à l’émission Faram facce de mercredi dernier. En présentant surtout ses réalisations comme ce qui a transformé le Sénégal en eldorado où tout va très bien. De sur  croit,ses employés broient du noir car ils travaillent 24 sur 24 à Yérimpost sans aucun contrat, même pas de contrat moral. Actuellement, Cheikh Yérim veut être  un ministre de la République quand Macky décroche son second mandat. Et pour y arriver, les Sénégalais n’ont encore rien vu de ces bassesses. Elles n’ont fait que commencer !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.