Sénégal: Développement de l’Afrique, Macky Sall cite le Colonel Kadhafi, en exemple

0

Il y a deux ans, Karim prenait six ans

Il y a deux ans, le 23 mars 2015, le ciel tombait sur la tête de l’ancien ministre d’État Karim Wade et le sol se dérobait sous ses pieds. Après un mois de délibéré, la Crei l’a reconnu coupable d’enrichissement illicite et condamné à six ans de prison ferme et à 138 millions de francs CFA d’amende.  Le verdict concernait aussi ses neuf co-prévenus dont quatre absents. Le plus connu, Bibo Bourgi, a pris 5 ans ferme et 138,2 milliards d’amende. Mamadou Pouye et Alioune Diassé ont écopé chacun de 5 ans de prison et 69,1 milliards d’amende. Pierre Agboba et Mbaye Ndiaye, eux, ont été relaxés.

Pour les absents, Karim Aboukhalil, Vieux Aïdara, Evelyne Riout et Mballo Thiam, la Crei a prononcé la peine maximale : dix ans de prison ferme. Ils font l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Karim Wade a été gracié le 24 juin 2016. Il s’est aussitôt rendu au Qatar. Dans des conditions mystérieuses.

Plusieurs fois agité, son retour au Sénégal ne semble pas pour demain et son avenir politique reste incertain. À signaler qu’il est le candidat du Pds pour la prochaine présidentielle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.