Sénégal: vers la Présidentielle de tous les dangers (Contribution)

0

Suite au démarrage des dépôts de candidatures pour l’élection présidentielle de 2019, j’exige la démission du Président et des Hauts Conseillers du Conseil Constitutionnel, pour préserver la paix et la stabilité du Sénégal. Car, c’est le moindre service que les sept sages, dépourvus de sagesse, puissent rendre à leur nation, dès lors qu’ils sont incapables de statuer sur mon recours aux fins d’abrogation de la loi sur le parrainage que je leur avait transmis depuis le 15 octobre 2018.

Si la Constitution garantit au président de la République de pouvoir briguer un second mandat, comment une autre disposition, votée à l’Assemblée nationale, peut-elle lui imposer une condition pour jouir de ses droits inaliénables ? Soyons raisonnables ! D’ailleurs, nul n’a plus le droit de rester indifférent face aux troubles qui guettent notre pays, vu le spectacle désolent et inédit, offert récemment devant le Conseil constitutionnel.

C’est pourquoi, j’invite la société civile, la presse, les familles religieuses dont Touba et Tivaouane, entre autres, à s’impliquer pour le report de cette Présidentielle et d’appeler au dialogue pour éviter le chaos au Sénégal. Sinon, nous allons tous le regretter. Sauvons le Sénégal au lieu de foncer vers cette élection à haut risque.    

Ansoumana DIONE, leader de Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple, candidat déclaré à l’élection présidentielle 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.