Septennat du chef de l’Etat: N’aurait-il pas été plus grave si Macky violait la Constitution !

0

Avec Wade, « touche pas à ma constitution » avait été la chose la plus partagée par les sénégalais. Aujourd’hui Macky qui aura évité de tomber dans ce piège n’échappe pourtant pas à la vindicte politique. Il est voué aux gémonies par une bonne partie des politiciens.
Au crépuscule de son magistère, le président Wade avait été contraint par le slogan « touche pas à ma constitution »scandé par les sénégalais. Face à ses projets de réforme, il avait fini par reculer à l’époque. Son successeur qui s’attèle aujourd’hui à la réduction de son mandat de 7 à 5ans s’est heurté à l’avis du Conseil Constitutionnel qui lui prescrit un septennat au risque de violer la constitution. Au demeurant dans la jungle politique, l’on comprend aisément que les manœuvres n’obéissent guère à des critères diachroniques mais plutôt à des critères purement politiciens. Si le président Macky violait la constitution, la situation politique du pays serait invivable. Mais éviter aussi de tomber dans ce piège ne serait jamais de tout repos pour lui. C’est dire que le machiavélisme qui caractérise le monde politique est éthéré à tout point de vue.
Aliou top pour sunugal24.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.