SEXUALITÉ | POINT G – LA SOLUTION POUR ATTEINDRE L’ORGASME AU PLUS HAUT DEGRÉ.

0

La jouissance d’une femme provient de la stimulation de deux organes sexuels, le clitoris et le point G. Le point G, organe sexuel et zone érogène localisé sur la face antérieure du vagin à une distance de 1 à 4 cm de profondeur, peut déclencher chez certaines femmes, lors d’une stimulation, un orgasme vaginal bien plus puissant que l’orgasme clitoridien, provoqué par le clitoris.
OÙ SE TROUVE LE POINT G ?

Le point G également appelé prostate de la femme, est une zone de tissu érectile localisé sur la face antérieure du vagin, à 3 ou 5 cm de l’entrée de la vulve, situé entre l’os du pubis et le col de l’utérus. Le point G possède une forme d’une petite boule de moins d’un centimètre au repos. Le point G peut être trouvé en plaçant deux phalanges à l’intérieur du vagin et en les plaçant en crochet.
COMMENT STIMULER LE POINT G ?

Il est méconnu de la plupart des hommes. Il est possible de stimuler le point G lorsque la femme met ses jambes sur les épaules de son partenaire. Peu de femmes réussissent à trouver leur point G. Il suffit d’introduire un doigt à l’intérieur du vagin, en le dirigeant vers le nombril, puis en le pliant. Un léger renflement peut apparaître et provoquer une sensation de plaisir.
POINT G CHEZ L’HOMME ?

Encore moins connu que chez la femme, le point G serait situé chez l’homme, à l’intérieur du rectum, près de l’urètre et de la prostate.

AMPLIFICATION DU POINT G :

L’amplification du point G est proposée par quelques médecins afin de permettre aux femmes de mieux connaître le plaisir. Le médecin injecte de l’acide hyaluronique dans le point G afin de le regonfler, lui donner plus de tonus et le retendre, de la même manière que cette injection est effectuée dans les lèvres pour leur redonner un autre aspect plus volumineux. Le point G ainsi amplifié, provoquerait plus de plaisir. Cette zone augmentée de volume serait plus facilement stimulable et excitable et permettrait aux femmes de retrouver ou découvrir le plaisir. Ce traitement ne fait pas l’unanimité dans le corps médical. Aucune étude sérieuse n’a réellement démontré ces affirmations. D’autre part, la pratique de ces injections n’est pas sans risque (risque de perforation de l’urètre notamment) et revient cher (les tarifs varient autour de plusieurs centaines de et centaines de milliers de FCFA…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.