Si l’on se fie à Macky, Robert Bourgi est un menteur

0

Vendredi dernier, Macky Sall aurait parlé à Robert Bourgi. Cette figure de la Françafrique était à la Une des medias français pour avoir reconnu avoir payé deux costumes Arnys à François Fillon. Montant de la facture : 13 000 euros (environ 9 millions de francs CFA). «Même Fillon ! Robert, on n’a jamais autant parlé d’un Sénégalais», aurait lancé le chef de l’État à ce natif de Dakar, qui se considère «plus africain que français».

Bourgi a conclu son récit en riant. Le journal Le Monde a relayé la confidence dans un portrait consacré au disciple de Jacques Foccart dans son édition des 19 et 20 mars. Sauf que cette histoire est un tissu de mensonges. Du moins, si l’on se fie à la cellule de communication de la présidence de la République.

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le Palais dément : «S.E. Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, n’a plus aucun contact, ni de près ni de loin, avec Monsieur Robert Bourgi et ce, depuis deux ans.» La présidence d’ajouter : «Par ailleurs, Monsieur Robert Bourgi n’a jamais été son conseiller.»

 

Venant d’un «fou des intrigues et des manigances», «volubile et charmeur», «sulfureux, voire tricard», «qui n’a pas son pareil pour faire croire qu’il est incontournable», cet arrangement avec la vérité (d’après le Palais) devrait peu surprendre.

 

D’autant que dans le même portrait du Monde, Salif Diallo, ancienne figure du régime de Blaise Compaoré et actuel président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, lâche au sujet de Robert Bourgi : «C’est un menteur, un vulgaire porteur de mallettes qui nuit à l’Afrique et à la France. Il ne sert à rien aux Africains.»

«Bob» avait accusé Diallo «d’avoir financé des partis politiques français avec de l’argent dissimulé dans des djembés». Une accusation qui avait fait grand bruit. Comme les sorties médiatiques de Bourgi ces dernières années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.