Sonko : « Si la Bceao nous interdit la monnaie locale… »

0
Ousmane Sonko

La question a suscité débat. Mais, Ousmane Sonko a précisé, hier, au début de sa campagne que la question de la monnaie locale ou monnaie complémentaire, n’est pas l’aspect le plus important de son programme.

«L’économie sociale et solidaire est, elle, l’essence de notre programme, en plus de la digitalisation et des engagements pris envers les Ziguinchorois pour la commune», indique Ousmane Sonko.

Mais, le leader de Pastef sait bien qu’une telle initiative risque de se heurter au véto de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a prévu cette éventualité.

«Si la Bceao ne donne pas son accord  pour instituer la monnaie complémentaire, je mettrai l’initiative de côté et nous aurons quand même les résultats que nous voudrons avoir sur la Casamance. Car c’est juste un complément, mais pas l’essence de notre programme.»

En parlant de ce programme, Sonko a annoncé qu’il sera mis en ligne ce dimanche. Dans le document, un diagnostic et des propositions de solution sont formulés «en matière de santé, d’éducation, d’urbanisation, d’environnement, de culture et de sport.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.