Sur la libération de Karim : Idy tisse sa toile politique

0

[dropcap]E[/dropcap]n politique dit-on souvent, aucun acte n’est anodin. Et le Deal dont Idrissa Seck a fait allusion sur la burlesque libération de Karim  trouve son assentiment dans l’écrasante majorité des forces vives de notre pays. Pouvoir comme opposition se retrouvent ainsi dans une posture inconvenante. Mais si cette dynamique permet à Idy de tisser politiquement sa toile, ce serait de bonne guerre.

S’il y a quelqu’un aujourd’hui qui met opposition comme pouvoir dans tous leurs états, c’est bien le leader du parti Rewmi, Idrissa Seck himself. Très en verve sur la libération de Karim Wade, l’actuel président du Conseil départemental de Thiès use d’une bonne politique de communication pour descendre en flammes ses adversaires de la majorité et de l’opposition. Il persiste et signe que le chef de l’Etat a transformé le Sénégal en une République baniania  guidé par des forces étrangères… Idy apparait ainsi comme un 3ième pôle décidé à prendre le peuple sénégalais à témoin sur la retentissante libération de Wade-fils qu’un jet privé attendait prestement à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. Un Deal qu’ »il ne cesse de conforter pour tenter de décrédibiliser ses adversaires et en récolter en contrepartie des dividendes politiques. Et pour jauger l’ampleur du mal qu’il est en train de semer de part et d’autre, certains de ses adversaires réclament que la justice sénégalaise rouvre le dossier relatif à ses 75 milliards dont il serait accusé d’avoir engrangé. Que de bruits en perspective alors !

Assane SEYE pour sunugal24.NET

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.