Terrible, cette fille raconte son «cauchemar» sur Facebook!

0

Chloé, 20 ans, ancienne internaute et grande abonnée des réseaux sociaux et autres sites d’amoureux, a fait une rencontre qui a bouleversé sa vie.

C’est par une demande d’amitié que tout a commencé. Sur son profil, c’était une belle photo. Mignon garçon, teint clair, costaud et en plus c’est la fraicheur que tu voulais voir ? Voilà comment il se présentait sur ses photos.

Après avoir accepté son invitation, les choses sont allées très vite entre nous. Avec les messages d’amour qu’il m’envoyait, j’ai très vite senti que Max, jeune étudiant de 25 ans, était fou de moi. Et comment résister à l’invitation d’un garçon aussi craquant que lui ? Après l’échange des cordonnées téléphoniques toujours virtuellement, nous nous sommes rencontrés une semaine plus tard dans un « snack bar » à Essos.

Deux semaines après, nous avons eu des rapports sexuels chez lui. Il a fallu trois mois pour que ce conte de fée se transforme en cauchemar. Un jour, il m’a frappé. Il était furieux du fait que j’avais débarqué sans prévenir. Par la suite, je me suis retrouvée enceinte. Dès cet instant, mon « prince » est devenu mon bourreau. C’est à peine s’il décrochait même encore mes appels. On se voyait une fois par mois.

Croyant avoir vécu le pire avec les coups, et les chagrins qu’il me faisait subir avec ses nombreuses autres copines, un jour j’arrive chez lui. Grande était alors ma surprise de constater qu’elle était totalement vide.

En me renseignant chez les voisins, on m’a fait comprendre que cette maison était vide depuis des années. Pareil pour ses numéros de téléphones qui étaient indisponibles. Me voila seule avec une grossesse de six mois et sans abri car mes parents m’ont mis dehors, après avoir ignoré leurs mises en garde et menaces.

Aujourd’hui je me trouve seule à élever ma petite fille de huit mois. En plus, j’ai dû interrompre mes études depuis deux ans. Je suis obligée de jongler entre petit boulot de fille de ménage et le petit commerce pour pouvoir subvenir aux charges de loyer et de factures de ma chambre.

J’ai mis une croix sur Internet et tous ces réseaux sociaux. Je le sais aujourd’hui qu’il ne faut jamais se fier aux informations fournies sur la toile, ni nouer des amitiés sur le net car on n’est pas sûr de la personne sur laquelle on va tomber.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.