Thiant à Mbacké : Un charretier tombe en transe et tue un menuisier

0
Thiant à Mbacké : Un charretier tombe en transe et tue un menuisier
Une affaire extrêmement sensible a été gérée, jusque-là, dans la plus grande discrétion par la police de Mbacké. Selon des informations exclusives de Seneweb, le Thiant d’un Dahira a viré au drame, au quartier Ndiayenne, vendredi dernier, vers 20 h. Détails !
 
Horreur à Mbacké où un charretier a tué un apprenti-menuisier à la fin d’un Thiant (chant religieux) organisé par leur Dahira. Tout est parti lorsque B. S. C. (le défunt) a décidé de rentrer à son domicile situé au quartier Mbacké Khéwar. Cet apprenant en menuiserie a été intercepté sur le chemin de retour par le charretier D. S. (meurtrier) qui est tombé en transe. Contre toute attente, D. S. a soulevé B. S. C. avant de le projeter par terre. Malheureusement, l’adolescent de 18 ans a cogné sa tête contre le sol, dans sa chute. Ainsi, il s’est retrouvé avec une fracture au niveau du cou.

 

 

 
Évacuée par les membres de son Dahira au centre de santé de Mbacké, la victime a été référée à l’hôpital Matlaboul Fawzayny de Touba où elle a succombé à ses blessures, samedi dernier.
 
Informés des faits par l’oncle de la victime, les éléments du commissariat urbain de Mbacké ont mis en branle la machine judiciaire. Sans tarder, les hommes du commissaire Salif Camara ont arrêté le présumé meurtrier.
 
Les aveux du présumé meurtrier
 
Entendu sur procès-verbal, le charretier incriminé a retracé le film du drame. Toutefois, D. S., âgé 26 ans, a tenté de faire croire aux enquêteurs qu’il n’était pas conscient de ses actes. « A la fin de notre activité religieuse, un individu m’a piqué avec un bâton, après quelques mètres de marche. Ainsi, j’étais dans tous mes états. Puis, je suis tombé en transe, à cause de mes gris-gris. Et j’avais perdu connaissance », a-t-il confié lors de son interrogatoire.
 
C’est par la suite que ses amis lui ont fait savoir qu’il avait  blessé B. S. C., selon toujours le mis en cause.
 
L’organisateur du Thiant arrêté par la police
 
Suite à ce drame, le présumé meurtrier n’est pas tombé tout seul. Les hommes du commissaire Camara ont, en effet, également interpellé  l’organisateur du Thiant, B. G., pour organisation d’une manifestation religieuse dans un espace public sans déclaration administrative.
 
Le présumé meurtrier présenté au procureur
 
Au terme de l’enquête, le charretier D. S. a été présenté au procureur de Diourbel, ce mercredi, pour blessure involontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner, ainsi que l’organisateur du Thiant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.