Thierno Bocoum : la patrie avant le parti c’est un slogan, «la réalité dans ce pays, c’est la pauvreté»

0

Le Rewmi d’Idrissa Seck a été de la rencontre entre l’opposition et le pouvoir. N’empêche, les camarades de l’ancien Premier ministre ne ratent pas une occasion pour dézinguer le régime.

Invité de l’émission Sortie de ce samedi, le député Thierno Bocoum n’a pas mis de gangs pour faire la leçon à Macky Sall. «Le mot émergence doit être utilisé par les gens du pouvoir avec beaucoup de modération. Parce que dans ce pays, la pauvreté et les problèmes sont devenue monnaie courante.

La réalité dans ce pays, c’est la pauvreté», soutient le chargé de communication de Rewmi. Pour lui, les tenants du pouvoir font du saupoudrage. «Les apéristes se réclament républicains, alors qu’ils posent, chaque jour, des actes qui prouvent le contraire.

Ils nous parlent de la patrie avant le parti. Or, ils mettent toujours le parti en avant», explique-t-il. Poursuivant, Thierno Bocoum trouve qu’on ne peut pas parler d’émergence dans un pays où des villages sont privés d’électricité. Il en veut pour preuve la demande annuelle estimée à 50 méga watts, alors que l’Etat n’a même pas atteint la moitié.

Sur un autre registre, le réwmiste a abordé la question liée à l’insécurité, avec notamment la série d’assassinats enregistrée ces derniers temps. Pour lui, l’accent doit être mis sur le renforcement des moyens dont disposent nos forces de défense et de sécurité. «Il faut que l’on renforce les moyens de la police en termes de moyens afin qu’elle puisse faire des patrouilles fréquemment.

On devrait également augmenter les effectifs. Des moyens techniques plus sophistiqués doivent aussi être mis à  la disposition des forces de défense et de sécurité», ajoute-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.