Très bonne nouvelle pour les femmes qui ont des fesses généreuses

0

Si certaines cherchent par tous les moyens à avoir des formes harmonieuses et généreuses, d’autres font tout pour s’en débarrasser. Mais mesdames, vos rondeurs ne devraient plus être une source de complexe, bien au contraire c’est une fierté, surtout si elles se concentrent au niveau des fesses ! Ceci a d’ailleurs été prouvé scientifiquement. Explications.

Si avant la tendance était aux tailles fines et aux postérieurs de petite taille, aujourd’hui la mode est aux fessiers bien remplis. Des fesses rebondies et assez généreuses sont, en effet, le signe de féminité et représentent un réel symbole de sex appeal. Certaines vont même jusqu’à essayer la chirurgie esthétique pour se galber les fesses, alors que celles qui ont été (un peu trop) gâtées par la nature cherchent à en réduire la taille. Beaucoup de femmes sont gênées par la taille de leurs fesses et de leurs hanches, au point d’en être complexées. Erreur ! Vos formes devraient vous rendre fières, et ce n’est pas juste nous qui le disons, parce que ça a été corroboré par la science.

Des fessiers plus remplis = des femmes plus intelligentes :

Selon une très sérieuse étude scientifique réalisée par des chercheurs de l’Université d’Oxford, les femmes qui ont des fesses plus généreuses seraient plus intelligentes que celles qui ont des fessiers moins remplis et auraient une meilleure santé. Il est donc temps pour elles d’arrêter de complexer sur ce point et de voir le bon côté des choses ! L’étude a traité les données de 160 000 femmes différentes pour arriver à ces conclusions. Les femmes avec des fesses plus charnues ont un QI plus élevé et sont moins enclines à développer des maladies chroniques, contrairement aux femmes qui ont une forme de pomme. En effet, celles-ci ont tendance à accumuler les graisses au niveau de l’abdomen notamment. Chose qui a été liée à des risques de maladies cardiovasculaires, obésité, diabète et hypertension beaucoup plus élevés.

Ainsi, tout dépend de la répartition des graisses dans le corps et sa concentration au niveau du bas du corps serait très bénéfique à la santé et serait même protectrice selon Konstantinos Manolopoulous, le dirigeant de l’étude. Les graisses contenues dans les fesses, les cuisses et les hanches sont toutes du même type et seraient capables de stocker plus d’Oméga-3, des acides gras sont connus pour être très bénéfiques pour la santé, et de libérer des quantités moins importantes de cytokines, des substances de signalisation cellulaires qui peuvent agir sur le métabolisme. Par contre, les graisses stockées dans le ventre sont plus nuisibles, parce qu’elles sont métaboliquement actives. Elles ont tendance à envoyer des contenus gras ainsi que des messages à travers tout le corps. Les capacités cognitives attribuées aux femmes avec des fesses généreuses reviennent essentiellement aux taux d’Oméga-3 qu’elles concentrent dans le bas du corps.

Oméga-3, quel effet sur le cerveau ?

Les Oméga-3 sont des acides gras essentiels que le corps ne peut synthétiser. Il est donc important de les lui fournir à travers l’alimentation. Ces acides gras polyinsaturés jouent un rôle important dans l’organisme et apportent de nombreux bienfaits. Ils sont notamment très bénéfiques à la santé cardiaque et permettent de réduire les maladies cardiovasculaires, en prévenant la formation de caillots sanguins, en réduisant le taux de triglycérides, de cholestérol et en diminuant la pression artérielle. Les Oméga-3 aident également à améliorer la fonction des reins, soulagent les affections inflammatoires, augmentent l’énergie et adoucissent la peau. Par ailleurs, il a aussi été prouvé que ces acides gras permettent de diminuer les risques de maladies mentales comme l’hyperactivité, l’anxiété et la dépression. Rappelons que les Oméga-3 ainsi que les autres acides gras polyinsaturés, constituent le tiers des acides gras contenus dans le système nerveux central. Les Oméga-3 plus particulièrement représentent 20% de la partie sèche du cerveau, et sont donc très importants pour son développement.

En effet, les Oméga-3 contribuent à la formation des parois des cellules nerveuses. Au niveau des neurones, ils sont capables de stabiliser la membrane, et peuvent garantir le bon fonctionnement des processus vitaux. Les Oméga-3 sont donc indispensables au développement du cerveau et peuvent améliorer ses fonctions cognitives. Mieux, ils rendraient plus intelligents. Selon différentes études, les femmes qui consomment des aliments riches en ces acides gras ont des enfants plus intelligents. Ces substances permettent aussi de rester intelligent, même quand on avance dans l’âge, en ralentissant le processus de déclin cognitif.

Sante+Mag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.