Une codétenue de Mbayang Diop exécutée hier en Arabie Saoudite

0

Une Ethiopienne a été exécutée après avoir été condamnée pour le meurtre d’une fillette, égorgée dans des toilettes, a annoncé le ministère de l’Intérieur. Une Ethiopienne a été exécutée lundi en Arabie Saoudite après avoir été condamnée pour le meurtre d’une fillette, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Il s’agit de la 124ème exécution depuis le début de l’année, selon un décompte établi à partir des communiqués officiels. Zamzam Abdallah Boric a été exécutée à Ryad, a précisé le ministère.

L’Ethiopienne a été reconnue coupable d’avoir « égorgé une fillette saoudienne et de l’avoir laissée se vider de son sang dans des toilettes », selon un communiqué du ministère.

Le 2 janvier, 47 personnes avaient été exécutées en une journée pour « terrorisme », notamment l’opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont la mise à mort a provoqué une crise avec l’Iran.

En Arabie Saoudite, la peine de mort est appliquée dans des affaires de terrorisme, de meurtre, de viol, de vol à main armée et de trafic de drogue.

Avec Afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.