Urgent : après Pire, la gendarmerie met la main sur d’autres armes appartenant à l’armée à Pekesse

0

On n’a pas encore fini de parler de l’affaire des cartouches volées à la base militaire de Ouakam et saisies à Pire, voilà que la gendarmerie met la main sur 750 munitions appartenant à l’armée. 

Selon L’Observateur, ces armes ont été saisies à Pekesse. Un grand notable nommé Cheikh Lô, proche du Khalife de Darou Mousty, a été arrêté avec deux de ses collaborateurs (Dame Diop et Serigne Saliou Ndiaye) qui convoyaient les armes à Darou Mousty.

Interrogés par les enquêteurs, ils confient avoir acheté les armes dans une armurerie de Dakar appartenant à des Libanais. Pour sa part, Cheikh Lô renseigne que les munitions étaient destinées à des manifestations religieuses ancrées dans leur tradition lors desquelles on tire des balles en l’air.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.