Urgent – Guinée : graves accusations contre Macky Sall

0

Le président du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) a accusé aujourd’hui le chef de l’État bissau-guinéen de tenter de réaliser un coup d’État, soutenu par le Sénégal, en vue de nommer un gouvernement une initiative présidentielle.

Selon le site Bissau-actu parcouru par Sunugal24, « Vendredi, toute la journée, mais surtout la nuit, le président José Mário Vaz a organisé une opération de coup d’Etat consistant à nommer (Edmundo Mendes actuel ministre de l’intérieur ou Malam Sambu ambassadeur de la Guinée-Bissau en chine ) au poste de Premier ministre et avait installé des éléments des forces de défense et de sécurité partout dans le capitale et tout les services public jusqu’à la nomination et l’investiture d’un gouvernement de son initiative », a déclaré Domingos Simões Pereira.

Le président du PAIGC a expliqué selon le site Bissau-actu que « l’intention du coup d’état n’était pas exécuté ni avortée », car deux de ses « principaux collaborateurs », faisant référence à Braima Camará, coordinatrice du Mouvement pour l’alternance démocratique (Madem-G15), et à Sola Nanquilim , le vice-président du Parti du renouveau social (PRS), « auraient averti au président qu’il n’aurait pas de soutien des autres forces de défense et de sécurité et la population .

« Nous soupçonnons en outre qu’il n’aurait pas reçu le feu vert de leur parrain de la sous-région (le président du Sénégal, Macky Sal), qui a coordonné toute cette opération et d’autres exactions du président José Mário Vaz », a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.