Violence verbale : «Les politiciens ont une part de responsabilité …»

0

A côté de Kémi Séba qui a brûlé un billet pour protester contre le franc Cfa, certains Sénégalais mènent la lutte sur la toile. Les insultes à l’endroit des autorités et tant d’autres écarts notés dans notre société ont fait sortir le sociologue et psychiatre, Serigne Mor Mbaye, de ses gonds. «Ce n’est pas nouveau et je pense que les hommes politique ont une responsabilité là-dessus. L’ampleur, c’est la déliquescence de la politique.

Ces pratiques ont été importées par des individus qu’on a importé dans les instances politiques et qui sont pauvres en imagination, pauvres culturellement et révoltés seulement à souhait», analyse le sociologue et psychiatre sur les ondes de la Zigfm dans son édition de 12 heures de ce lundi 28 août 2017. «Tu peux tout dire, mais rentrer dans l’intimité de quelqu’un, d’une autorité républicaine, essayant de proférer des menaces et des propos orduriers, c’est inadmissible.

C’est dangereux pour notre pays, c’est une dérive. La violence elle est verbale elle est aussi physique, on voit des gens sortir des couteaux, des pistolets et ça monte encore», analyse Serigne Mor Mbaye.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.