Violences électorales : La ligue des femmes pour la paix et la liberté pour des élections apaisées

0

Les femmes sont préoccupées par la spirale de violences notées ces derniers jours dans le cadre des élections locales. Ces bonnes dames qui se sont rangées derrière la la Ligue des femmes pour la paix et la liberté ont appelé à des élections transparentes, apaisées avec zéro violence.

La campagne n’est pas encore ouverte mais on assiste à des scènes de violence. C’est conscient de cela que la Ligue des femmes pour la paix et la liberté (Wilfp) appelle à une sensibilisation pour attirer l’attention des politiques et des populations. «Les élections sont une activité citoyenne et qu’en toute citoyenneté les élections doivent se mener en transparence pour éviter des dérapages», a souligné sa coordonnatrice Penda Seck Diouf le week end dernier au cours d’une rencontre. Elle a appelé à la paix, à des élections transparentes et démocratiques. Mais surtout des élections apaisées et sans violences. S’agissant des questions de paix et de sécurité, le Sénégal avec Wilg groupe voudrait redéfinir le futur de Wilpf sur les thématiques de la participation inclusive des femmes sur les questions de prises de décision, sur les questions de paix et de sécurité, la lutte sur les violences basées sur le genre, désarmement sur la circulation des armes légères et s’investir sur les questions liées à la prolifération et la circulation illicite des armes. Ce qui met en insécurité les populations et les femmes. L’implication et la mobilisation des femmes sur ces questions de paix et de liberté, les changements climatiques… Sur cette question de changements climatiques, elles envisagent de battre campagne bientôt sur les effets des changements climatiques et la dégradation de l’environnement. La semaine dernière, l’opposition radicale réunie sous la bannière de Yewwi Askan Wi n’avait pas lésiné sur les moyens pour apporter son soutien à l’un de ses membres, Barthélémy Dias, convoqué au tribunal dans l’affaire Ndiaga Diouf. Comme annoncé lors de leurs différentes activités, ils ont effectué le déplacement même si l’affaire a finalement été renvoyée au 1er décembre prochain pour son jugement. Sonko, Barth et Gackou qui ont voulu rallier le tribunal avaient drainé une foule monstre. Ce qui finira par entraîner des rixes entre les soutiens et militants de YAW aux forces de l’ordre qui ont encerclées Dakar. Des affrontements ont été notés avec l’usage de bonbonnes de gaz lacrymogènes, des jets de pierres notés ça et là et des pneus calcinés bloquant du coup la circulation. Ce qui sera suivi des arrestations et la libération du leader du Grand Parti, celui de Pastef/Les Patriotes et du maire de Mermoz Sacré cœur. Depuis sa création en 1915, Wilpf a réuni les femmes du monde entier qui travaillent pour la paix par des moyens non-violents et pour la promotion de la justice politique, économique et sociale pour tous. La Wilpf est l’une des premières organisations à obtenir le statut consultatif (catégorie B) avec l’Organisation des Nations Unies. La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WilpfI) est une organisation qui dispose d’un Secrétariat international basé à Genève (Siège), et un bureau à New York qui travaille spécifiquement sur les dossiers de l’Organisation des Nations unies (Onu).

Avec Le Mandat 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.