Y’en a marre invite l’Etat à suspendre la tenue de manifestations culturelles, sportives et religieuses

0

Il faut des mesures exceptionnelles de l’État, et la contribution de tous les Sénégalais

Depuis ce vendredi, le nombre de cas testés positifs au Coronavirus est passé à 19 personnes. Aussi, les risques de propagation restent réels, vu que le nombre de personnes qui étaient en contact avec ces malades est important selon les informations des autorités sanitaires.

Si l’on s’en réfère à l’OMS qui a déclaré l’état de pandémie, et aux mesures exceptionnelles prises par la Chine, les états européens et les Usa, la gestion du COVID-19 doit appeler à encore plus de responsabilités, plus de rigueur et de vigilance de la part du gouvernement du Sénégal. Cette même responsabilité incombe à tous les citoyens de se conformer strictement aux mesures préventives annoncées par les autorités sanitaires pour barrer la route au Coronavirus. Mieux, la promotion des bonnes pratiques à adopter est aussi l’affaire des citoyens.

Mais l’État du Sénégal est le premier responsable de la santé des Sénégalais. C’est pourquoi, il doit faire preuve d’encore plus de responsabilité, quand aux mesures urgentes à prendre pour préserver la santé des millions de citoyens qui se trouve menacée: « A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles! »

Tous les cas testés positifs au Coronavirus nous viennent de l’extérieur, notamment des pays où le niveau de propagation du COVID-19 reste hors de contrôle des gouvernements. Aujourd’hui, combien sont-ils à arriver de la France, de l’Italie et d’autres pays fortement touchés? En dehors de l’émigré Sénégalais revenu d’Italie et testé positif, combien de sénégalais de l’extérieur arriveront-ils dans le pays, pour assister aux événements religieux, ou pour d’autres raisons?

Au regard de tous ces faits qui multiplient les risques d’une propagation de la maladie sur l’étendue du territoire, le mouvement Y en a marre appelle le gouvernement du Sénégal à:

· Suspendre jusqu’à nouvel ordre le trafic aérien entre le Sénégal et les pays fortement touchés par le COVID-19. Si les 12 étudiants de Wuhan ont été abandonnés à leur sort par leur État, sous prétexte que le Sénégal ne peut gérer les conditions sanitaires liées à leur rapatriement, comment ce même Sénégal peut-il recevoir quotidiennement des flux de personnes venant de pays dont la situation est aujourd’hui aussi voir plus critique que la Chine?

· Renforcer le système de contrôle à l’AIBD, mais aussi sur les frontières terrestres, pour détecter et assurer une prise en charge rapide de potentiels sujets; Les dispositions doivent être prises pour le confinement systématique des ressortissants sénégalais venant d’Europe et d’autres zones fortement touchées.

· Suspendre toute tenue de manifestations culturelles, sportives et religieuses pouvant drainer du monde et accroître les risques d’une propagation rapide de la maladie;

· Engager les sociétés de transport publics et privés à prendre les dispositions nécessaires pour que les bus, les TATA, les cars rapides, etc, ne soient des lieux de contamination et de propagation du virus ;

· Dans ce nouveau contexte de pandémie, insister davantage dans la communication et la sensibilisation à travers une approche multimédia, pour susciter une meilleure appropriation des mesures de prévention.

Y en a marre reste convaincu qu’au delà de la responsabilité première du gouvernement, c’est tous les citoyens qui doivent se mobiliser, sans sombrer pour autant dans la panique. C’est pourquoi il appelle à la contribution de toutes et de tous les Sénégalais à renforcer le gouvernement dans ses stratégies de lutte contre cette pandémie mondiale. Les artistes, les sportifs, les leaders d’opinion, les professionnels de la communication, les communicateurs traditionnels doivent s’approprier les mesures de prévention afin de les vulgariser sous différents supports et langues nationales, pour plus d’impact auprès des populations. Un accent particulier doit être mis sur les cérémonies familiales (baptêmes, mariages, sabars, etc), les transports publiques, les marchés comme lieux à risques.

Cet appel citoyen s’adresse également aux entreprises et à tout patriote pouvant appuyer l’État dans ses capacités à mobiliser les moyens financiers et matériels nécessaires.

Y en a marre appelle tous les Esprits, sur toute l’étendue du territoire national, à prendre connaissance de cet appel, et à se mettre à la disposition des autorités compétentes.

Fait à Dakar, le 14 mars 2020

La coordination de Y en a marre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.