Yewwi Askan wi risque de manquer les locales dans le département Matam

0

Les élections locales dans le département de Matam risquent de se tenir sans la coalition Yewwi Askan wi (yaw). Le coordonnateur de cette coalition et membre de Pastef, Djibril Ngom, a claqué la porte pour rejoindre la mouvance présidentielle. Et, selon Pastef-Matam, leur désormais ex-collaborateur a falsifié des documents pour rendre impossible le dépôt des dossiers de déclaration de candidatures des personnes investies par la coalition Yewwi Askan wi dans la localité.

La participation de la coalition Yewwi Askan Wi aux prochaines élections locales dans le département de Matam est plus qu’incertaine. Après avoir disparu avec le récépissé de dépôt des lettres d’accréditations de la coalition Yewwi Askan WiMatam, le désormais ex-coordonnateur de ladite coalition dans la localité et membre de Pastef, Djibril Ngom, a tenu une conférence de presse hier pour annoncer qu’il a rejoint la mouvance présidentielle grâce à Farba Ngom et qu’il a démissionné de tous ses postes au sein de Pastef et de Yaw. «Mercredi 3 novembre 2021 est une date historique voire décisive pour nous, car elle marque notre démission de toutes les responsabilités que nous avions dans le parti Pastef et de celles que nous avions dans la coalition Yewwi Askan Wi étant respectivement coordonnateur départemental et candidat tête de liste à la présidence du Conseil départemental. Je porte à la connaissance de tous les Sénégalais que ces principes et valeurs ne sont plus respectés dans le soi-disant parti qu’est Pastef à l’image de son président Ousmane Sonko pour ne pas le nommer. Aujourd’hui, nous ne reconnaissons plus le visage du leader du Pastef qui est au cœur du système. D’où notre appel solennel à tous les citoyens à venir massivement soutenir le président de la République Macky Sall», a déclaré Djibril Ngom.

Une volteface qui n’est pas sans conséquence. Car, selon Pastef Matam, Djibril Ngom a falsifié des documents pour rendre impossible le dépôt des dossiers de déclaration de candidature des candidats investis par la coalition Yewwi Askan Wi dans le département de Matam.

POUR EVITER LA FORCLUSION DE SES LISTES YAW DEMANDE LE REMPLACEMENT DES MANDATAIRES AU REFET QUI DIT NIET

Dans l’optique d’éviter la forclusion de leurs listes, le mandataire national de Yaw, Déthié Fall a saisi le préfet de Matam pour qu’il soit procédé au remplacement des mandataires de la coalition Yaw initialement déposés par Djibril Ngom. Toutefois, s’offusque Monsieur Fall, le préfet a dit niet. Par conséquent, le mandataire national s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer ce refus du préfet de Matam. «La Coalition Yewwi Askan Wi constate avec regret le refus du Préfet de Matam de procéder au remplacement des mandataires de ladite coalition initialement déposés par Djibril Ngom. En effet, informés depuis quelques jours du rapprochement de ce dernier avec des responsables de l’Apr, ce qu’il a officialisé aujourd’hui par une conférence de presse, nous avions pris toutes les dispositions pour le dépôt dans les délais de la liste des nouveaux mandataires de la coalition. Nos mandataires se sont, eux tous, présentés dans les préfectures et sous-préfectures du département avec leurs lettres d’accréditation, mais les autorités administratives n’ont pas voulu les recevoir malgré le mail que le mandataire national, M. Déthié Fall, a envoyé au préfet hier à 19h42 mn pour confirmer les remplacements», renseigne Déthié Fall dans son communiqué.

Ainsi, les membres de la coalition Yaw prennent à témoin l’opinion nationale et internationale «de ce comportement peu arthodoxe du Préfet de Matam qui risque de rendre forcloses nos listes dans plusieurs communes de ce département». Ils ajoutent que «toutes les voies de recours seront utilisées pour le rétablissement de Yewwi Askan Wi dans ses droits dans le département de Matam».

L’AS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.