Mission d’information parlementaire sur le PDLI: une supercherie, Selon Moustapha Diakhaté

0
En décidant de mettre en place une mission d’information sur le Plan décennal de lutte contre les inondations (PDLI), l’Assemblée remet, dangereusement, en cause la séparation des pouvoirs, principe fondateur de la République du Sénégal et court-circuite la demande d’une cession extraordinaire introduite par le groupe libéral pour auditionner plusieurs ministres concernés par les récentes inondations.
Pour rappel, il n’y a guère longtemps, lors du Conseil des Ministre du 2 septembre 2020, le Président de la République, Monsieur Macky SALL a demandé au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement de lui soumettre un rapport détaillé sur l’état de mise en œuvre du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations (PDLI) sur la période 2012-2022.
A partir de ce moment et au nom de la séparation des pouvoirs et par décence républicaine, l’Assemblée nationale doit s’abstenir de prendre une quelconque initiative concernant le PDLI après les instructions présidentielles au ministre en charge dudit Plan.
Tout récemment, l’opposition parlementaire, sous la houlette des libéraux, a écrit au Président de l’assemblée nationale pour réclamer la convocation d’une session extraordinaire aux fins d’auditionner les ministres impliqués dans la gestion des présentes inondations.
Au regard du communiqué publié à l’issue de la Réunion du Bureau de l’Assemblée nationale, il semble que cette demande a été rejetée. Pourtant, en plus de sa pertinence, elle s’inscrit, de surcroit, dans la pratique parlementaire de questions d’actualité au gouvernement abandonnée depuis la fin de la 12ème législature. Or une telle session est le meilleur cadre pour édifier la Représentation nationale sur l’ampleur des dégâts et des mesures prises par le gouvernement pour faire face à la catastrophe.
En outre, contrairement à la décision du bureau de l’assemblée nationale, le Président de la République n’est pas le destinataire du rapport d’une mission d’information parlementaire.
Celle-ci vise à « apporter aux députés des réponses à des problèmes qui les préoccupent dans l’exercice de leurs activités», en vertu de l’Article 49 de la Loi organique portant Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.
Au regard de ces graves manquements, la montagne de la mission d’information parlementaire va, certainement, accoucher d’une souris de démentis de tout détournement et d’échecs du Plan. Elle sera une occasion pour la majorité Bby de donner des satisfécits à la gloire du pouvoir exécutif et de la vision du Président Macky Sall.
Ce qui n’est pas le rôle de l’Assemblée nationale.
Vive la République !
Vive le Sénégal !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.