7e jour de grève de la faim : un des avocats de Guy Marius Sagna et compagnie dit craindre le pire

0

Me Khoureysi Bâ, un des avocats de Guy Marius Sagna et compagnie dit craindre le pire, suite à la grève de la faim entamée il y a déjà sept (7) jours par ses clients. Il a interpellé l’administration pénitentiaire dont il pense qu’elle n’a pas joué son rôle dans cette affaire.

« Ils sont résolus à aller jusqu’au bout de la grève. Nous craignons le pire, car déjà, nous sommes dans une situation extrêmement délicate du fait que c’est la première fois que dans un seul dossier on a des lieux de détention différents. Cela dit qu’il est temps que l’administration pénitentiaire prennent ses responsabilité », indique la robe noire sur la Rfm.

Dans un tel cas de figure, selon Me Bâ, l’administration pénitentiaire doit faire le point tous les jours pour informer les familles des détenus de leur situation. Dans cette grève de la faim, elle doit leur présenter des plats et faire un rapport à la hiérarchie, ainsi de suite.

Arrêtés le vendredi 26 novembre dernier devant les grilles du palais de la République, lors d’une manifestation non autorisée contre la hausse du prix de l’électricité, Guy Marius Sagna et compagnie ont entamé mardi une grève de la faim.

Les derniers chefs de prévention retenus contre eux sont: « Acte de nature à compromettre la sécurité publique, à occasionner des troubles politiques graves et à jeter le discrédit sur les institutions politiques et leur fonctionnement; incitation à la révolte, attroupement ayant occasionné des troubles à l’ordre public, participation à une manifestation interdite, rébellion, violences et voies de fait sur des agents de la force publique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.