Assemblée Nationale : le projet de loi modifiant le Code pénal adopté

0

Après plus de sept tours d’horloge, les députés de l’Assemblée nationale ont voté à l’unanimité vendredi le projet de loi n°10/2021 modifiant la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal.

Dans sa prise de parole, au terme d’une séance houleuse, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, a précisé qu’un deadline -22 janvier 2022- a été fixé au Gouvernent du Sénégal et avec le retard accumulé, notre pays a été classé en zone grise. « Nous sommes tenus de nous conformer. Parce qu’il y a eu un retard imputable aux effets de la pandémie (Covid-19, ndlr) noté de notre côté, on a dû négocier un plan avec les organisations internationales, notamment le Gafi, l’organisme chargé dans le monde entier de superviser la lutte contre les blanchiments des capitaux et le financement du terrorisme », a expliqué le ministre.

Il a insisté que le texte soumis à l’examen des députés ne parle pas de terrorisme, mais « règle les problèmes des blanchiments de capitaux et le financement du terrorisme ».

Dans son argumentaire, le ministre d’ajouter que passé ce délai, le Sénégal sera placé sous liste rouge. « Vous savez tous ce que cela signifie placer un pays sur liste rouge : Aucun investisseur ne viendra. Et je pense qu’un Gouvernement responsable avec en face une Assemblée responsable, ne permettra pas une telle situation », a souligné Me Malick Sall.

A l’en croire, c’est ce qui explique le fait que les projets soient ratifiés, il y a moins de dix jours, en Conseil des ministres et sont passés en commission lundi passé.

L’Assemblée nationale se penche alors sur le projet de loi n°11/2021 modifiant la loi n°65-61 du 21 juillet 1965 portant Code de Procédure pénale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.