Covid-19 : Les huit mesures de Moubarack Lô et Amaye Sy pour éradiquer la pandémie

1

L’économiste Moubarack Lô et Amaye Sy, expert senior du Bureau de prospective économique (BPE), ont proposé « huit mesures » aux autorités sénégalaises, pour éradiquer la pandémie de Covid-19. En effet, Moubarack Lô et son collègue Amaye Sy estiment qu’au Sénégal, l’analyse de la pandémie à Covid-19 permet de faire trois constats, d’affirmer une certitude, de relever deux dilemmes et de proposer huit mesures susceptibles d’endiguer la progression de la maladie. 

« Covid-19 : quelles nouvelles options pour le Sénégal ? », est le titre du document contenant les propositions des deux experts, dont disposent nos confrères de l’APS.

Les deux experts ont par ailleurs recommandé aux autorités sénégalaises une remobilisation des communautés, comme l’a fait le gouvernement, tiennent-ils à rappeler, pendant les mois d’avril, mai et juin 2020.

Ils proposent également de promouvoir activement le port du masque jetable en réduisant son prix à 50 francs Cfa l’unité, en pharmacie. Le masque lavable peut être à 300 l’unité.

Concernant le couvre-feu, Moubarack Lô et son collègue invitent le gouvernement d’en faire bon usage en ciblant des départements à confiner au lieu de mettre sous cloche des régions entières. Aussi les autorités doivent-elles choisir les départements à confiner sur la base d’indicateurs objectivement vérifiables.

Moubarack Lo et Amaye Sy suggèrent également la vulgarisation des tests rapides de Covid-19, en plus d’une baisse de leur coût. La même proposition est faite également pour les tests sérologiques. « Il vaut mieux avoir un nombre élevé de cas détectés très vite, dont beaucoup d’asymptomatiques, qu’un [petit] nombre de tests, avec de nombreux cas graves et des décès », indique le document des experts.

Pour ce qui est des centres de traitement des épidémies, Moubarack Lô et Amaye Sy pensent que ces centres doivent être bien équipés et en grand nombre, pour une meilleure prise en charge des cas graves notamment. « Il est important d’améliorer la prise en charge à domicile et de dérouler une stratégie prudente et progressive de vaccination, pour mieux apprendre de l’expérience internationale », ajoutent-ils.

Pour rappel, le premier cas de Covid-19 au Sénégal a été détecté le 2 mars 2020. Neuf mois et demi plus tard, le 21 janvier 2021, 24.993 cas, dont 20.681 guéris et 582 décès, ont été déclarés, rappellent les experts, estimant que la ‘’hausse subite’’ du nombre de cas graves et de décès causés par le Covid-19 est ce qu’il y a de plus inquiétant depuis le début de 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.