Crise casamançaise: « L’option militaire n’est pas une option gagnante… »

0

L’option militaire en Casamance est écartée par Mamadou Diouf. Le professeur à l’université Columbia aux Etats-Unis, invité de l’émission Objection de Sud Fm dimanche, milite plutôt pour l’opération policière.

Au moment où la liste des suspects arrêtés  s’allonge dans le conflit casamançais, au moment où l’Armée intensifient les opérations de ratissage soldées par la mort d’un rebelle, le Pr Mamadou Diouf invite l’Etat du Sénégal à privilégier l’opération policière.

« L’option militaire n’est pas une option gagnante. Si elle était une option gagnante, la crise serait résolue, dès les années 80. La question sécuritaire de la crise casmançaise est le résultat d’une crise politique, économique, sociale, culturelle  et de gouvernance. Toutes ces questions doivent être prises en compte si on veut résoudre de manière pacifique et durable ce conflit », analyse t-il.

Selon lui, « l’opération militaire a un espace de brutalité intrinsèque. Quand on fait la guerre, on fait la guerre comme disait Collin Powell ».

Et le Pr Diouf d’inviter l’Etat du Sénégal à privilégier l’opération policière qui est beaucoup « moins brutale et prend en considération la nature de la communauté dans laquelle on intervient, mais aussi la participation de cette communauté afin de ne pas déborder. L’Etat du Sénégal doit démontrer sa capacité à être une institution capble de mener des opérations de police et de la mener avec succès ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.