Dame Mbodj arrêté : Le G20 décrète une grève totale ce lundi 1er mars …

0
Dame Mbodji : «Macky Sall A Fini D'installer La Dictature Dans Les Institutions »

Le Syndicat des enseignants du G20 exige une libération immédiate et sans conditions de Dame Mbodj et d’autres enseignants, arrêtés sur cette affaire Ousmane Sonko vs Adji Sarr. Ainsi, la plénière des Secrétaires généraux et plénipotentiaires des syndicats du G20 décrète une grève totale ce lundi 1er mars et déclare la journée du lundi 1er mars “Journée noir”. 

Les enseignants au chevet de Dame Mbodj

Le secrétaire général du Cusems/Authentique, Dame Mbodj a été arrêté hier (samedi), dans le cadre d’une manifestation non autorisée au centre-ville de Dakar. Sur ce, la plénière des Secrétaires généraux et plénipotentiaires des syndicats du G20 estime “que cette posture de l’Etat est une grave violation de la constitution qui garantit les libertés de manifestation et d’expression démocratiques à tous les citoyens de notre pays“, lit-on dans communiqué rendu public.

Liberté d’expression menacée 

Ces enseignants dénoncent fermement ces multiples arrestations qu’ils jugent “arbitraires et abusives” exercés contre des citoyens en général, et contre les “collègues enseignants” en particulier et qui “constituent des signaux inquiétants de recul des droits acquis” depuis belle lurette.

Ils exigent la libération  sans délai et sans condition de Dame Mbodj et de tous les enseignants arbitrairement détenus.

Mobilisation

A cet effet, la plénière des Secrétaires généraux et plénipotentiaires des syndicats du G20 monte au créneau et décrète le lundi 1er mars journée noire. Elle “décrète une grève de 24h ce lundi 1er mars et déclare la journée du lundi 1er mars  ”Journée noire“”, ajoute le texte.

Ces enseignants appellent à la mobilisation pour dire non à ses nombreuses arrestations.

Rappel
L’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, accusé de “viols répétitifs et menaces de mort” par la masseuse Adji Sarr, a été levée vendredi dernier. A noter que les députés de l’opposition et les non-inscrits ont refusé de participer au vote. En principe, il devrait déférer à la convocation du juge. Mais, face à la presse, Ousmane Sonko s’est braqué, soutenant qu’il ne déférera pas à la convocation du juge.

Document

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.