Dame Mbodji dénonce l’affection arbitraire d’un enseignant à Sinthiou Bamambé 1 et accuse Mamadou Talla

0

Le secrétaire général du CUSEMS Authentique se montre préoccuper par l’affection de l’enseignant, Khalidou Tall. Ce dernier est le mandataire de la coalition Yewwi Askan wi à Sinthiou Bamambé. Dans ces élections territoriales, l’enseignant fait face à son ministre de tutelle, Mamadou Tall. Face à ce constat, le syndicaliste ne doute pas que son affectation soit purement politique. Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, Dame Mbodji dénonce cette façon pour léser un enseignant qui a le droit de faire de la politique.

« Ce qui se passe dans le département de Kanel, à l’école Sinthiou Bamambé 1 de la commune de Sinthiou Bamambé où habite le ministre de l’éducation est déplorable. Il y a un enseignant du nom de Khalidou Tall, il est en service dans cet établissement scolaire depuis 11ans. Etant donné qu’il fait de la politique et fait partie des adversaire du ministre de l’éducation, ils ont décidé par le truchement du IEF de Kanel et de l’IA de Matam de l’affecter à Matam. Quand J’ai pris langue avec ces autorités précitées pour savoir leurs motivations, je me suis rendu compte qu’elles n’avaient pas d’arguments », a expliqué le syndicaliste qui précise qu’on n’affecte pas les enseignants n’importe comment, parce qu’ils ont une gestion démocratique du personnel, c’est à dire qu’il y a une procédure à respecter pour l’affectation d’un enseignant.

Dame Mbodji de renchérir: « C’est pour cela que je dis que C’est Mamadou Talla qui se cache derrière ces autorités pour légitimer cette affectation arbitraire sous prétexte d’une nécessité de service. D’ailleurs, il est l’unique enseignant en Arabe dans cette école de 12 classe et l’école où il est affecté à Nguidjilogne, il n’y a plus d’enseignant en Arabe », martèle-t-il.

Une forfaiture flagrante selon lui, qui confirme la politisation de l’éducation depuis l’avènement du président Macky Sall. « Ils sont libres de faire de la politique, mais ce qui est inadmissible c’est que le ministre veuille écarter ses adversaires dans sa localité. Avant cet acte de « Diay dollé », l’enseignant a reçu plusieurs propositions, rien que pour l’éloigner de Sinthiou bambamé, ce qu’il a toujours refusé », a révélé M. Mbodji

Pour manifester leur solidarité, les enseignants du département de Kanel vont observer un débrayage aujourd’hui mardi 17 novembre à partir de 10h, il sera suivi d’une grève de 48 heures. Une assemblée générale est prévue aujourd’hui pour unifier leurs forces afin de faire face à cette injustice.

Le SG du Cusems termine en mettant en garde les autorités et lance un appel à l’unité pour l’intérêt des enseignants: « Si les autorités ne reviennent pas sur cette décision, les enseignants n’excluent pas d’élargir ce mouvement d’humeur sur l’étendue du territoire national. Et je lance un appel aux secrétaires généraux des différents syndicats de l’éducation pour une unité d’action, pour défendre l’intérêt des  enseignants. Qu’on fasse taire nos divergences dans de ce dossier », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.