« Fake News »: L’ANPELS veut accentuer la lutte contre la désinformation

0

L’association nationale des professionnelles de la Presse en Ligne du Sénégal (Anpels) a tenu ce samedi 2 février, à la  « Maison de la Presse » un panel sur le traitement équilibré de l’information portant sur les candidats à la Présidentielle.

Tandis que la confiance dans les médias suscite débat selon un récent sondage et que la consommation de l’information se fait de plus en plus sur les réseaux sociaux, les fausses informations se multiplient à l’approche de l’élection présidentielle au Sénégal.

C’est dans ce cadre que l’Anpels a initié cette journée de réflexion axée sur le rôle des médias en ligne dans le traitement de l’information  de l’élection présidentielle en temps réel, sur le phénomène des fake-news et ses travers dans le déroulement du scrutin, ainsi que sur la nécessité d’informer juste et bien pour un bon déroulement du scrutin présidentiel.

A en croire Aliou Top, président de l’ANPELS, la presse en ligne est certes une presse dangereuse mais aussi une presse qui joue un rôle prépondérant dans la démocratie sénégalaise.

Avec l’effet des fake-news qui encourage la désinformation, la presse en ligne est confrontée à des difficultés quand il s’agit d’informer juste et vrai. Avec l’élection présidentielle, les journalistes doivent s’attendre à des jeux d’influences et faire preuve de discernement en ce qui concerne des  sources d’informations venant des partis politiques qui n’hésiteront pas à abuser pour balancer des « fake-news » sur les réseaux sociaux. Surtout quand il s’agit d’infos favorables à leur candidat.

Pour ce faire l’Anpels, appelle à tous ses membres à la responsabilité et à faire convenablement leur travail de journalistes sans partie prise, histoire de gagner la confiance des internautes en leur donnant des informations justes et vraies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.