Grève dans le secteur de l’éducation : La nouvelle méthode de lutte du SAEMS et du CUSEMS

0

Face au mutisme du gouvernement, les Cheikh Oumar Hann : « Il n’y pas de rupture du dialogue avec les syndicats »majeurs du moyen-secondaire continuer de perturber les enseignements apprentissages. En plus des grèves et du boycott des évaluations, le Saems et le Cusems observent des journées passives à compter du 5e plan d’action.

L’évaluation du suivi du plan d’action précédent a encouragé les leaders syndicaux à continuer d’imposer le bras de fer contre les autorités éducatives. Malgré le blocage durement ressenti par les élèves à cause des mouvements d’humeur, les autorités politiques restent dans un immobilisme remarquable. C’est ainsi qu’un 5e plan d’action a été concocté pour que soit respecté le protocole d’accord déjà signé avec l’autorité.

Ce plan d’action démarre, dès ce lundi, avec une présence passive. Il s’agit pour les grévistes d’entrer en salles de cours sans aborder des questions qui touchent au programme. En effet c’est une manière pour les enseignants d’occuper les élèves et de les tenir informés des tenants et aboutissants de la grève.

En sus de la présence passive, les syndicats d’enseignants vont observer des journées de grève totale les mardi et mercredi prochains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.