« Il faut arrêter de faire des comparaisons entre les tarihas, c’est dangereux » (S. Moussa Mbacké)

0

Le jeune marabout très connu pour ses relations avec plusieurs personnalités au Sénégal et à l’extérieur s’est exprimé sur le phénomène noté dernièrement avec le débat sur les tarikhas à travers les réseaux sociaux et les télévisions sénégalaise. Pour Serigne Moussa Mbacké, il est tout à fait irréfléchi de tenter de faire des comparaisons ou développer des théories de supériorité entre Cheikh Ahmadou Bamba, Seydi Hadj Malick ou tout autre guide.

« J’ai remarqué dernièrement un fait assez dangereux pour notre pays. On a vu des réactions discordantes après des émissions diffusées sur la TFM. Des hommes et femmes s’insultent à travers le réseau social Facebook et chacun tente de décrédibiliser la tarikha de l’autre. Il faut savoir que Cheikh Ahmadou Bamba, Seydi Hadj Malick, Cheikh Bou Mouhamed Kounta, Seydina Limamou Laye, Seydi Barham Niass n’ont pas appelé à une compétition. Les tarikhas ne sont pas une compétition. Aujourd’hui, au lieu de se chamailler sur des détails, chacun devait travailler à apprendre quelque chose de ces vénérés guides qui ont œuvré pour l’islam et aussi pour la cohésion sociale », a lancé Serigne Moussa Mbacké.

Dans une démarche rassembleur, le guide religieux dira : « il y’a aujourd’hui des personnes dans l’ombre qui n’ont qu’une seule ambition, salir la voix soufi. Et ces gens profitent de ces occasions pour faire leurs actes. Seydi Hadj Malick et Serigne Touba sont issus de la même famille. Beaucoup de pays se sont enflammés à cause de ces petites histoires inter-groupes. Il faut donc faire plus attention. J’appelle aussi les autorités à réagir face à cette situation ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.