Indemnisation des impactés du Port de Ndayane : les assurances du ministre Alioune Ndoye

0

Dans le cadre des rencontres dénommées « le gouvernement face à la presse », le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye, Porte-parole du gouvernement, son collègue de l’Agriculture et de l’Équipement rural et le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Alioune Ndoye ont échangé, ce 7 janvier, avec des journalistes. Alioune Ndoye a salué la mise sur pied du projet du port de Ndayane tout en soulignant qu’il sera d’un apport considérable dans l’économie sénégalaise.

Dans sa communication, Alioune Ndoye, ministre de la Pêche et de l’Économie maritime est revenu sur diverses questions qui touchent son secteur. Il s’est toutefois principalement appesanti sur les retombées et enjeux liés à la construction et la fonctionnalité du port de Ndayane. Selon le ministre, «le projet sera l’investissement privé le plus conséquent jusqu’ici réalisé au Sénégal. Il est défini en différentes phases dont la première est estimée à 837 millions de dollar et la seconde phase à 290 millions de dollar. Ce projet est parti pour être un hub portuaire. Ce sera le port le plus important de la sous-région permettant d’accueillir les plus grands navires », a-t-il dit.

Sur les communes impactées dans le cadre de la construction à savoir Yennes, Ndayane et Diass, le ministre informe qu’une étude environnementale a été bien faite. Pour l’étude d’impacts, le travail devra sous peu s’achever avec le concours des autorités administratives (gouverneurs, préfets, sous-préfets), a-t-il dit. Il souligne attendre que les autorités administratives bouclent leurs travaux, de façon participative, avec l’implication des autorités locales, des trois communes impactées. Le Président de la République, Macky Sall a instruit que tout le travail, l’indemnisation y compris, soit bouclé, au plus tard, fin février 2022, rappelle t-il.

Par ailleurs, cette infrastructure aura un impact conséquent, dans l’économie, avec plus de 125 milles emplois attendus, sur la phase fonctionnement du port de Ndayane. Les travaux prendront entre 3 et 4 ans. «Nous aurons besoin de toutes les compétences du domaine portuaire, pour faire fonctionner, cette infrastructure. C’est pour cela, nous invitons les communes qui sont dans les alentours du Port de Ndayane à réfléchir sur la disponibilité effective d’écoles de formations, spécialisées sur les domaines de métiers portuaires», a dit Alioune Ndoye rappelant au passage qu’il est aussi question de ports secondaires tels que Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor.

Ce qui s’est passé à Kayar est inacceptable

A Kayar, des concitoyens se sont récemment permis d’aller saccager les lieux de travail du chef de service départemental de la pêche. En plus, ils ont été pillés son domicile. «Ces actes ne resteront pas impunis d’autant plus que son seul tort a été de veiller au respect strict des textes. Cette approche est malheureuse et des sanctions seront prises», assure le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. Il informe que l’année dernière, 129 navires composés la flotte de pavillon Sénégal dont 32 navires étrangers ont été recensés. Cette année, la flotte est passée à 120 navires battant pavillon Sénégal, 31 bateaux Union Européenne. «Nous avons besoin de flotte industrielle. Cette dernière est protégée et aidée par l’Etat. Elle permet aujourd’hui à la pêche d’être le premier secteur qui rapporte des devises à l’économie sénégalaise. A la dernière évaluation, nous étions, à plus de 262 milliards», informe M. Ndoye.

En ce qui concerne les bateaux en fibre de verre, le ministre relève qu’ils ont été fabriqués avec des technologies modernes. «L’Etat a exonère tous les intrants qui vont dans le processus de fabrication. Le programme a été lancé avec l’usine de Ouakam. A l’heure actuelle, l’un des problèmes réside sur l’écoulement des pirogues et l’autre est qu’il n’y a pas suffisamment d’espaces pour stocker les pirogues non encore vendues», a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.