Kawtef de Aïda Coly, 16 ans : « Sama yaye momay forcé pour meu teudeu ak Goor yi…»

0

« Je m’appelle Aïda Coly. J’ai 19 ans et je suis célibataire et mère d’un garçon de 4 ans. Cela fait plus d’un an que je vis à la Maison rose sise à Guédiawaye (Dakar). Je m’y suis réfugiée à cause des problèmes que j’ai eus avec ma famille à Ziguinchor. Tout est parti de la relation qu’avaient mes parents. Il s’est trouvé que mes grands-parents maternels étaient contre cette idylle, d’autant plus qu’ils ne voulaient absolument pas donner la main de leur fille à un chrétien.

Malheureusement, je suis née de cette relation hors mariage. Mon père a refusé de me reconnaître et nous a abandonnées, ma mère et moi. Mon grand-père, ne pouvant supporter ce déshonneur, nous faisait subir toutes sortes de maltraitances. Cette dernière se cachait pour m’allaiter. Pour échapper à toutes ces violences, elle s’est rendue en Guinée-Bissau. Ma mère me poussait à la prostitution pour qu’on puisse survivre. Elle me contraignait à coucher avec des hommes pour un bol de riz. J’étais une jeune fille déboussolée, sans repère. Je fumais même de la cigarette. Je suis tombée enceinte suite à un viol à l’âge de 15 ans. Ma mère a voulu attribuer la paternité de la grossesse à un homme que je n’avais jamais connu. C’était la seule voie qu’elle avait trouvée pour sortir de la misère. Mais, je n’ai pas voulu la suivre.

Entre-temps, on nous avait chassées de la maison où nous vivions. On s’est retrouvées dans la rue. Cette situation a complètement affecté ma mère. Elle s’est jetée dans la prostitution. Elle couchait avec des hommes et me disait qu’elle ne peut pas rester une journée sans faire l’amour. Pis, elle me bastonnait alors que j’étais en grossesse avancée. Je l’ai quittée parce que je n’étais plus en sécurité auprès d’elle. Si ma mère s’est retrouvée dans cette situation, c’est à cause de la lâcheté de mon père qui n’a pas voulu assumer ses responsabilités. A cause de lui, j’ai une haine viscérale envers les hommes ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.