La sécurité des 5 candidats désormais gérée par la gendarmerie et la police

0
ALY-NGOUILLE-NDIAYE

Les événements survenus le lundi 11 février 2019 à Tambacounda entre des militants du PUR et ceux de Benno Bokk Yaakaar ont couté la vie à deux (02) de nos concitoyens et causé plusieurs blessés actuellement pris en charge dans les structures sanitaires.
Des journalistes ont également été violentés et des voitures incendiées.
Cette situation est regrettable à ce stade de la campagne électorale et au moment où son encadrement sécuritaire dans tous les aspects a mobilisé un nombre important d’éléments des Forces de Défense et de Sécurité, engagés pour la sécurité des populations au prix parfois de leur vie.
Le Gouvernement ne saurait tolérer la violence d’où qu’elle vienne.
C’est pourquoi, aussi bien la Gendarmerie que la Police sont à pied d’œuvre pour rechercher et appréhender les responsables afin de les présenter à la justice.
D’ores et déjà, les dispositions sont prises pour renforcer la sécurité des candidats. A cet effet, des éléments de la police nationale et de la gendarmerie nationale seront mis au service de leur sécurité respective jusqu’à la fin des élections.
Au nom de l’Etat, je m’incline devant la mémoire des disparus et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.
J’invite aussi les populations à rester calmes et à faire confiance à nos forces de défense et de sécurité qui ne ménageront aucun effort pour garantir la poursuite normale de la campagne électorale et assurer un scrutin apaisé.
Le Ministre de l’Intérieur
Aly Ngouille NDIAYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.