Libéral investi chez les Socialistes : Macky Sall bande les muscles et annonce le « Un coup KO » pour la Présidentielle

0

Alors qu’il sera officiellement investi candidat de la grande coalition au pouvoir « Benno Bokk Yaakaar » le 1er décembre prochain, Macky Sall, pourtant libéral , a été désigné, mardi, candidat du Parti socialiste (Ps). En marge de la cérémonie d’investiture, le Président sénégalais a annoncé une victoire au première tour, comme relevé sur place.

La maison du Parti socialiste a refusé du monde hier matin à l’occasion de la cérémonie d’investiture du Président-candidat à sa propre succession. Une manifestation rehaussée par la présence du chef de l’Etat lui-même venu présider la séance.

Devant la parterre de militants socialistes, Macky Sall le libéral a loué les qualités de meneur d’homme de Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste , magnifiant la longévité  et la vitalité de la coalition « Benno Bokk Yaakar ».

«Votre engagement au quotidien dans notre coalition est appréciable et apprécié. Ensemble, nous avons gagné en 2012, et depuis, nous cheminons ensemble, nous partageons le bilan et nous regardons ensemble vers le même futur. Un futur d’unité, de continuation et de consolidation de nos acquis, d’amélioration de nos performances et un futur galvanisé par une victoire nette et sans bavure au premier tour aux élections présidentielles», a-t-il dit.

Macky Sall a fini par galvaniser les troupes pour une victoire au 1er tour de la présidentielle, arguant qu’ils en avaient toutes les capacités. « Une victoire dès le 1er tour de l’élection, nous en avons toutes les capacités… », a annoncé le Président-candidat qui a également été investi par l’autre formation socialiste, l’Alliance des forces de progrès ( Afp ) du président de l’Assemblée nationale , Moustapha Niass .

Ce pendant il faut dire que la longévité de la coalition « Benno Bokk Yaakar », tant chantée par les tenants du pouvoir, n’est pas aussi brillante que ça. En effet, même si Macky Sall et ses camarades refusent de l’accepter, la coalition au pouvoir a connu pas mal de départs depuis 2012 . Parmi ceux-ci, le Rewmi de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck , des parts importantes du Parti socialiste , notamment les pro Khalifa Sall, et de l’Alliance des forces de progrès ( Afp ) notamment les pro Malick Gackou .

Rappelons que les Sénégalais sont convoqués aux urnes le 24 février 2019 date du premier tour de la Présidentielle , pour élire leur président de la République.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.