Ligue des Champions : pourquoi l’UEFA s’est trompée lors du tirage au sort

0

L’UEFA a commis plusieurs erreurs en l’espace de quelques secondes, lors du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des Champions ce lundi. Des fautes aux lourdes conséquences qui ont poussé l’UEFA à faire machine arrière et à répéter son tirage au sort de la C1.

Une fausse manipulation aux lourdes conséquences. Voilà comment l’on peut résumer ce qu’il s’est produit à Nyon, en Suisse, au siège de l’UEFA ce lundi lors du traditionnel tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Car ce qui ne devait être qu’une simple routine a viré à la catastrophe en l’espace de quelques secondes, prenant peu à peu la forme d’un scandale faisant énormément jaser, notamment en Espagne et en Angleterre, principaux concernés dans cette affaire.

Pour en revenir aux faits chronologiquement, Andreï Arshavin, invité d’honneur de l’instance dirigeante du football européen pour ce tirage au sort, a d’abord sorti du saladier avec sa main innocente une boule contenant le nom de Manchester United à l’intérieur au moment de révéler l’identité de l’adversaire de Villarreal, pour la deuxième affiche de ces 8es de finale de C1. Premier problème : les deux formations se sont déjà affrontées en phase de poules, et il était donc impossible de les revoir croiser le fer en phase à élimination directe.

Plusieurs erreurs dans le même tirage

Si l’histoire s’était arrêtée là, personne n’en aurait fait une affaire d’État, l’erreur étant humaine et le Sous-Marin Jaune ayant hérité de Manchester City après que le tirage a été réeffectué par un Arshavin au sourire gêné. Mais les organisateurs se sont enfoncés dans leur «bêtise». Alors que la boule de l’Atlético de Madrid a été tirée et que les Colchoneros attendaient de connaître leur futur adversaire, le logiciel informatique de l’UEFA a automatiquement écarté Manchester United des potentiels adversaires de l’Atlético. Or, les deux écuries pouvaient bel et bien se rencontrer.

Michael Heselschwerdt, présent sur scène et chargé de répartir les boules tirées par l’ancien joueur d’Arsenal, a instinctivement suivi la machine. Il n’a donc pas saisi la boule de MU, mais celle de Liverpool, et ce alors que les Reds étaient déjà présents dans le groupe B en compagnie de… l’Atlético notamment. Les partenaires d’Antoine Griezmann sont ensuite tombés sur le Bayern Munich, alors que c’est le PSG qui a hérité du Manchester United de Cristiano Ronaldo. Les Colchoneros et Villarreal ont logiquement réclamé des explications de texte à l’UEFA, qui n’a pas vraiment eu d’autre choix que de refaire un nouveau tirage au sort des 8es de finale de la C1, prévu ce lundi à 15 heures.

Footmercato 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.