Lutte contre la pauvreté : Les Sénégalais sont peu solidaires envers les démunis

0

L’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) a organisé vendredi, à Dakar, “une séance académique”, autour de différentes réflexionstelles que : “Les Sénégalais sont-ils solidaires de la pauvreté ? Analyse longitudinale sur près d’un siècle”  et  “la métallurgie du fer au Sénégal : aux origines d’une dépendance structurelle”. Une occasion saisie par le sociologue Abdou Salam Fall, coordonnateur du Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES), pour relever le manque de solidarité de la classe aisée de sénégalais à l’égard des personnes les plus défavorisées.

S’appuyant sur les résultats d’une étude sur ce sujet, Abdou Salam Fall dans sa présentation a montré que les Sénégalais sont peu solidaires à l’endroit des démunis. Ainsi, il en déduit que cette solidarité à la traîne pour les pauvres s’expliquerait par le fait que les solidarités horizontales pour atténuer la pauvreté ne suffisent pas tandis que celle institutionnelle reste dérisoire.

Comprendre par là, qu’au Sénégal et comme un peu un partout ailleurs, “plus on est pauvre, moins on est aidé”, fait observer le sociologue qui ajoute qu’au Sénégal, “l’aide institutionnelle est dérisoire”, alors que “l’aide horizontale est sans commune mesure avec l’aide verticale”.

“La métallurgie du fer au Sénégal : aux origines d’une dépendance structurelle”, était le deuxième axe de réflexion de la séance académique introduit par le Directeur général du Musée des Civilisations noires, Hamady Bocoum. Ce dernier pour sa part a dénoncé la dévalorisation du travail en Afrique en général et au Sénégal en particulier. “Si on veut atteindre l’émergence, il faut s’atteler au travail. On ne peut pas développer un pays sans travailler”. exige-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.