Mark Zuckerberg : « Je souhaite clarifier la manière dont Facebook fonctionne »

0
FILE- In this May 1, 2018, file photo, Facebook CEO Mark Zuckerberg delivers the keynote speech at F8, Facebook's developer conference, in San Jose, Calif. Facebook may be facing the biggest fine ever imposed by the U.S. Federal Trade Commission for privacy violations that breached a commitment to protect the personal information of its social network’s 2.2 billion users. The Washington Post reported, Friday, Jan. 18, 2019, that the FTC is considering hitting Facebook with a penalty that would top its previous record fine of $22.5 million dealt to Google in 2012. (AP Photo/Marcio Jose Sanchez, File)

Face aux critiques, le fondateur et PDG du réseau social défend, dans une tribune publiée par « Le Monde », le « Wall Street Journal » et plusieurs titres européens, le modèle économique de son service, fondé sur la gratuité et la publicité ciblée.

Tribune. Le 4 février, Facebook aura quinze ans. Lorsque j’ai lancé Facebook, mon but n’était pas de bâtir une entreprise mondiale. A l’époque, j’ai réalisé que l’on pouvait presque tout trouver sur Internet – musique, livres, informations –, tout, à l’exception de ce qui compte le plus : les gens. J’ai donc créé un service que chacun peut utiliser pour se rapprocher des autres et mieux les connaître. Au fil des années, des milliards de personnes l’ont trouvé utile, et nous avons créé de nouveaux services appréciés et utilisés tous les jours, partout dans le monde.

Ces derniers temps, beaucoup de questions ont émergé autour de notre modèle économique, c’est pourquoi je souhaite clarifier la manière dont nous fonctionnons. Je suis convaincu que tout le monde doit pouvoir faire entendre sa voix et interagir. Si nous nous engageons à servir tout le monde, alors notre service doit être accessible à tous. La meilleure façon d’y parvenir, c’est d’offrir un service gratuit, et c’est ce que permet la publicité.

Transparence et contrôle sur les publicités

Les gens nous disent que s’ils doivent voir des publicités, celles-ci doivent être pertinentes pour eux. Pour cela, nous devons comprendre leurs centres d’intérêt. Nous créons donc des catégories – par exemple, « personne aimant le jardinage et vivant en Espagne » – à partir des pages qu’ils aiment ou encore des contenus sur lesquels ils cliquent.

Puis, nous facturons les annonceurs pour qu’ils puissent montrer leurs publicités à ces catégories de personnes. La réclame à destination de groupes spécifiques existait bien avant Internet, mais la publicité en ligne permet désormais d’être plus précis et pertinent.

Internet permet aussi d’offrir une plus grande transparence et un plus grand contrôle sur les publicités que vous voyez, par rapport à la télévision, la radio ou la presse écrite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.