Moustapha Diakhaté : « Yewwi cherche à tromper les populations en… »

0
Abandon du chantage à la violence : une si meurtrière et déshonorante capitulation de Yewwi face à la fermeté républicaine
La coalition Yewwi a crié, urbi et orbi, qu’il n’y aura pas d’élections législatives sans sa liste proportionnelle nationale titulaire incomplète.
Ce chantage à la violence de Yewwi, pour tirer avantage de ses propres turpitudes, a coûté la vie à plusieurs compatriotes victimes d’un système d’endoctrinement d’anarcho-émeutiers.
Qu’à cela ne tienne !
Il y aura bel et bien élections législatives le 31 juillet 2022 sans le moindre repêchage de la liste proportionnelle nationale titulaire incomplète de Yewwi.
N’en déplaise la société civile rentière de la tension politique.
Malgré sa retentissante défaite du 17 juin, au lieu de faire profil bas, au lieu d’accompagner les familles éplorées de sa folie meurtrière, au lieu de s’excuser pour les souffrances qu’elle a infligées au peuple sénégalais, la Coalition Yewwi, ou ce qui en reste, opte pour le bras d’honneur aux morts de ses fanfaronnades avec de festifs concerts de casseroles.
Sachant qu’il ne peut pas mobiliser les citoyens conscients et exigeants pour empêcher la tenue des législatives ou le repêchage de sa liste incomplète, Yewwi cherche à tromper les populations en surfant sur le mobilisateur rejet du 3ème mandat sur lequel, hélas, ses principaux animateurs ont déjà donné leur position favorable.
Aux urnes citoyens pour des élections dans la paix.
Vive le Sénégal !
Vive la République !
Moustapha Diakhaté 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.