Nigeria: un 1er cas de Coronavirus confirmé par le ministère de la santé

0

Après l’Egypte et l’Algérie, le Nigeria. En effet, la République fédérale a annoncé le jeudi 27 février à 23 h 59m un premier cas de Coronavirus. Le cas confirmé d’un malade du virus désormais baptisé Covid-19 se trouve dans l’Etat de Lagos a assuré le ministère de la santé.

« Le ministère fédéral de la Santé a confirmé un cas de coronavirus (Covid-19) dans l’État de Lagos au Nigéria. Le cas qui a été confirmé le 27/02/2020 est le premier cas signalé au Nigéria depuis le début de l’épidémie en Chine en janvier 2020 », estime la note qui porte la signature du ministre de la santé de la première puissance économique du continent.

Selon la presse nigériane, la personne malade est un ressortissant italien qui travaille à Lagos.

Federal Ministry of Health, NIGERIA

@Fmohnigeria

The Federal Ministry of Health has confirmed a coronavirus(Covid-19) case in Lagos State Nigeria. The case which was confirmed on 27/02/2020 is the first case to be reported in Nigeria since the beginning of the outbreak in China in January 2020 @WHO @BBCWorld #CoronaVirusUpdates

Voir l'image sur Twitter
5 718 personnes parlent à ce sujet

Autant dire que le virus tant craint se reproche de plus en plus. Situé en Afrique de l’Ouest le Nigeria n’est qu’à quelques 3271 kilomètres de Dakar. C’est dire que les autorités Sénégalaises qui ont annoncé hier en conseil des ministres l’élaboration d’un plan d’urgence.

Lundi, le directeur général de l’OMS a appelé le monde à se préparer à une « éventuelle pandémie » du nouveau coronavirus, en jugeant « très préoccupante […] l’augmentation soudaine » de nouveaux cas en Italie, en Corée du Sud et en Iran. L’épidémie a en revanche reculé en Chine, d’où a surgi le nouveau coronavirus fin décembre.

« Nous devons nous concentrer sur l’endiguement (de l’épidémie), tout en faisant tout notre possible pour nous préparer à une éventuelle pandémie », a assuré l’Éthiopien. « L’augmentation soudaine du nombre de cas en Italie, en Iran et en Corée du Sud est très préoccupante », a ajouté le patron de l’OMS, qui doit se rendre mardi à Téhéran avec des experts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.