Ousmane Sonko, une sentinelle objective ?

0

Ousmane Sonko, le leader de Pasteef, n’en a pas fini avec le Président Macky Sall et son régime. D’ailleurs, aucun citoyen ne devrait en finir avec ceux qui nous gouvernent. Parce que, comme nous sommes tous supposés le savoir, il est impératif de toujours rester vigilant face aux choix fondamentaux des politiques qui nous engagent, et qui engagent le devenir de notre Nation. M. Sonko est donc dans une posture qui, pour nous, est la bonne. En effet, il est de la responsabilité du citoyen (au premier plan, les intellectuels) de régulièrement leur asséner des ‘’coups de marteau’’ pour réveiller nos dirigeants et les amener à l’inquiétude éthique, condition première d’une bonne gouvernance.

Toutefois, il faut bien comprendre que le cynisme ne sied pas aux périodes de grave danger, moins encore lorsque celui-ci obture l’avenir. Il faut bien comprendre aussi que le mensonge et la manipulation sont de nature à saper les fondements même d’une approche victorieuse à tous points de vue.

Lors de sa conférence de presse d’avant-hier qui avait pour objet la gestion des mines de la Falémé, le fer en particulier, Ousmane Sonko a brandi un document comme la preuve du bradage de nos ressources minières à l’entreprise Tosyali. A entendre le chef de file de Pasteef, nous avons le sentiment que les Turcs vont débarquer les mains vides, s’accaparer de tout et disparaitre. Il a listé une pléthore de dispositions consignées dans un protocole qui vont dans ce sens. Or, dans un document plus récent que nous avons parcouru, certaines les prétentions des Turcs ont été revues à la baisse, d’autres tout simplement biffées du document initial que détenait par devers lui M. Sonko.

Pour les intérêts du Sénégal et des Sénégalais. Précisément parce que ces prétentions sont en contradiction et avec le Code des marchés, et avec le Code des investissements. Ce qui a amené le Dg de l’Apix, Mountaga Sy, à parler de ‘’document caduc’’ sur lequel s’est fondé Ousmane Sonko. Autrement, nous serions nous-mêmes fondés à prendre nos dirigeants pour des traitres qui méritent la potence, et à prendre nos experts pour des débiles bons pour l’asile.

Face au régime de Macky Sall, Ousmane Sonko fait feu de tout bois. Seulement, lorsqu’on veut être crédible et se construire politiquement, il y a un minimum de lucidité à avoir. Aussi longtemps que le patron de Pasteef – qui ambitionne de devenir le chef de notre l’Etat – se dressera radicalement et avec objectivité comme une sentinelle sur des questions essentielles inhérentes aux intérêts des Sénégalais, il verra à ses côtés des hommes et des femmes prêts à engager le combat. Mais si le dessein est structuré autour de la manipulation, il est aussi de notre devoir et de notre responsabilité de le dénoncer avec force.

Par Felix Nzalé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.