Pour une pacification de l’espace public, EPS invite Macky Sall à trancher le débat du troisième mandat

0

A l’occasion de l’anniversaire de sa neuvième année d’existence, le parti Engagement pour le progrès du Sénégal (EPS) a fait un communiqué pour revenir sur les point saillants de l’actualité nationale. Le président Issa Sadio Kanouté et les engagés ont invité le président Macky Sall à clarifier la question du troisième mandat pour pacifier l’espace public. Ils ont par ailleurs demandé aux députés de se concentrer autour de l’essentiel. 

Communiqué in extenso

Je suis heureux de m’adresser à vous, ce 21 Septembre 2022, pour la commération de l’anniversaire des neuf longues années d’existence du parti EPS/DOGU NGIR SENEGAL, un parti parmi tant d’autres certes, mais qui se veut un parti qui compte et non un parti que l’on compte.

Pour cela, Je voudrais tout d’abord remercier les militants et militantes d’EPS, les Engagés du Sénégal, pour leur engagement et dévouement pour cette cause noble. Je tiens à leur dire combien j’apprécie leur détermination pour élargir les bases de notre parti.

Mes remerciements vont aussi aux journalistes qui recueillent et diffusent notre vision pour un Sénégal meilleur et à vous les sympathisants de nos idéaux pour votre soutien

Comme vous le saviez, notre pays vient de traverser une crise politique sans précédent avec son lot de violence, d’incertitude, et de pertes de repères.

Cette crise si dévastatrice et si violente, doit amener chaque leader, chaque élu, et chaque personne aux fonctions nominatives des institutions de la République à s’interroger sur son discours et sa responsabilité face à la nation sénégalaise.

Le contexte actuel de notre pays est marqué par plusieurs crises : internationale, politique, économique et sociale.

Devant une telle situation, le Sénégal a besoin d’hommes et de de femmes qui mesurent la plénitude des tâches qui les attendent car l’urgence se manifeste partout :

  • les réformes impersonnelles et institutionnelles pour l’intérêt de notre pays et de sa démocratie avec les lois et règlements adaptés à nos réalités socio-culturelles ;
  • la préservation des emplois perdus dans les secteurs industriels ;
  • l’hygiène et l’environnement des biens et services et la création de conditions d’épanouissement du secteur privé national pourvoyeur d’emplois ;
  • le secteur primaire, qui doit être le soubassement de notre économie et garantir le soutien des autres secteurs pour assurer une croissance réelle et forte génératrice de leviers de développement des autres secteurs ;
  • la catégorisation des loyers en loyers sociaux et loyers d’affaires afin d’assurer une sécurité de logement aux concitoyens et mettre de l’ordre dans la spéculation foncière ;
  • les réformes de notre éducation afin que nos enseignements puissent produire les besoins de notre développement endogène ;
  • la réorganisation de notre commerce intérieur et extérieur conformément à nos

engagements à l’OMC mais aussi pour notre autonomie et notre sécurité alimelntaire et mettre fin aux spéculations des prix ;

  • la santé pour tous par un élan de solidarité national qui permettra d’abord à tout Sénégalais qui en éprouverait le besoin de se soigner, ensuite de moderniser nos plateaux médicaux par la présence d’un personnel adéquat ;
  • la spécialisation de nos forces de défense et de sécurité car les exigences sécuritaires deviennent de plus en plus nombreuses, variées et urgentes ;
  • enfin résoudre la disparité entre les couches sociales par l’équité, la transparence dans la gestion de nos ressources et de nos richesses pour le bonheur des Sénégalais.

Monsieur le Président de la République, ces recommandations constituent une solution réaliste et réalisable vis-à-vis de votre discours adressé au peuple le 16 septembre 2022, si vous et vos ministres souhaitent subvenir aux besoins des Sénégalais.

À nos honorables députés, vous êtes les représentants du peuple et non de clans, ou de partis, votre mission est de prendre et de défendre les mesures favorables à la quiétude du peuple sénégalais et de les représenter avec honneur et respect.

Si vous voulez rétablir la confiance du peuple aux hommes politiques, il nous faut une rupture dans le management de la prise de parole, de nos institutions ; restaurer les valeurs institutionnelles cardinales, pour des institutions étatiques indépendantes, libres dans leur action et équitables.

Par ailleurs, La crise politique à laquelle nous faisons face se résume essentiellement à un manque de visibilité sur un éventuel troisième mandat de l’actuel président de la République. Tout discours, toute action, tout silence sont analysés à l’aune de ce paramètre essentiel. C’est pourquoi le président de la République, pour sauver la nation sénégalaise, ne devrait pas entretenir le flou, ni le silence. La clarté du discours du président de la République dissiperait toute suspicion.

Mesdames et Messieurs,

Ce pays nous appartient tous, nous devons donc tous ensemble le bâtir. À EPS, les Engagés du Sénégal, nous continuerons à nous battre pour un Sénégal meilleur, un pays prospère où régneront la paix et la concorde.

Vive le SÉNÉGAL Je Vous remercie

Président Issa Sadio Kanouté 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.