Projet Akon City : il n’y a ni ouvrier, ni brique, ni machine sur le chantier

0
Projet Akon City : il n'y a ni ouvrier, ni brique, ni machine sur le chantier

« Les travaux de construction d’Akon City vont démarrer au premier trimestre 2021″, assurait son promoteur Alioune Badara Thiam dit « Akon ». La première pierre posée le 31 août régnait, aux côtés des herbes et branches mortes, sur les 55 hectares devant accueillir la ville futuriste qui semble figée dans le passé, rapporte le journal « Libération ».

 Akon avait annoncé le démarrage de la première phase du projet dans le premier trimestre de 2021. Il avait promis des infrastructures communautaires à Mbodiène. En attendant, c’est un foyer qui a été offert aux jeunes et le bâtiment est en « chantier depuis au moins six mois », constate Ibrahima Niang.
 Ce membre du conseil d’administration du Forum civil d’ajouter : « la commune de Nguéniène devrait aussi bénéficier des retombées du projet. Mais il ne sait même pas ce qui se passe. Elle n’a aucune information. Pire, concernant l’assiette foncière, une grande partie provient des terres de paysans et d’agriculteurs. Personne n’a été indemnisé et les impenses n’ont pas été payées ».
 Il faut dire qu’au niveau de Dakar, le Forum civil, sous la houlette de son coordonnateur Birahim Seck, avait interpellé à cet effet le ministre du Tourisme et de Transports aériens mais aussi le Directeur général de la Sapco. Jusqu’à son limogeage intervenu le 7 avril dernier quand il a été remplacé par Dr Amadou Mame Diop, maire de Richard-Toll, Aliou Sow, n’a pas répondu aux interpellations du Forum civil.
 Pourtant ce que Birahim Seck demandait à Aliou Sow et à son ancien patron était simple. Au ministre, le Forum civil écrivait ceci : « le lundi 31 août 2020, vous avez procédé, avec le chanteur Akon, à la pose de la première prière du projet Akon City à Mbodiène. Selon les informations diffusées dans la presse, le montant du projet serait de 6 milliards de dollars (3300 milliards de FCFA) et que le projet serait bâti sur 500 ha. »
 Le Forum civil, section sénégalaise de Transparency international, vous demande de bien vouloir éclairer sur le montage financier, l’actionnariat autour du projet, la propriété de l’assiette foncière sur laquelle sera bâtie la ville, les conditions de cession du foncier en relation avec les collectivités territoriales et les populations concernées, les relations projet et l’Etat du Sénégal, les études d’impact réalisées (environnemental, social, etc.).
 Alioune Sarr a répondu au Forum civil, c’était pour ne rien dire sur les douze premières lignes de sa lettre-réponse en date du 21 septembre 2020. Selon Birahim Seck, le ministre a chanté le Pse, les zones touristiques intégrées. Et Birahim de dire. « Quand on a reçu la lettre du ministre, on l’a croisée avec nos interpellations écrites. Il est clair que le ministre ne nous a presque pas répondu », se souvient le coordonnateur du Forum civil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.