Prostitution clandestine: Alioune Sarr et Omzo Sarr condamnés à 2 ans

0

Alioune Sarr et El Hadji Omar Sarr ont été jugés et condamnés hier à 2 ans de prison assorti de sursis par le tribunal de Grande instance de Dakar. Ces deux hommes et un troisième (renvoyé devant le tribunal des mineures), sont poursuivis pour non-inscription au fichier sanitaire et social connu sous l’appellation de prostitution clandestine et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. 

Ils avaient posté des annonces dans un site de rencontre pour adultes, dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle. Devant la barre, ils n’ont pas nié les faits. Au contraire, ils disent ignorer le caractère illégal de leur publication. 

« J’ai fait une annonce sur le site neex…*. J’ai publié des images sexy. Je voulais juste inviter des femmes qui souhaiteraient entretenir des rapports sexuels dans la discrétion. Je ne savais pas que cette pratique était perçue comme de la prostitution clandestine. Je faisais fréquemment ce genre d’annonces », a confessé El Hadji Oumar Sarr. 

Alioune Sarr pour sa part, a déclaré : « le titre de ma publication était « Sexe friend ». Je voulais juste avoir des aventures dans les réseaux sociaux. L’agent de la police m’a appelé un bon matin, pour me dire qu’elle est intéressée. Elle m’avait donné rendez-vous dans un hôtel de la place. Mais pour plus de sécurité, je lui ai demandé de venir chez moi. C’est sur ces entrefaites que les policiers m’ont arrêté. Je ne suis pas un prostitué, je voulais juste avoir des relations avec des femmes matures ». 

Selon L’Observateur, le Parquet a jugé constant les faits et a requis 3 mois ferme. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe pure et simple pour le délit de prostitution et la clémence en ce qui concerne la diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.