Rapport Boing Business 2019 : Le Sénégal chute d’un rang et passe derrière le Togo et la Cote d’Ivoire en matière de reformes

Le régime va encore s’arracher les cheveux ! Et pour cause, notre pays a chuté d’une place et de presque un point au classement Boing Business 2019, publié mercredi. 141e sur les 190 pays classés, le Sénégal est moins réformateur que deux de ses pairs de la Cedeao, le Togo et la Cote d’Ivoire, qui font partie du top 10 mondial des pays les plus réformateurs.

Beaucoup de pays en avant et puis paf, un pas en arrière ! Telle est la situation du Sénégal au classement mondial Boing Business. Notre pays, qui espérait un bond en avant, a chuté de près d’un point. 53,78 cette année, contre 54,15 points précédemment.

Pas étonnant, si l’on sait que les reformes pour l’amélioration du climat des affaires sont passés de 5 à 2. Et au classement, ce n’est guère fameux, notre pays étant à la 141e place sur 190 pays classés. Soit un pas en arrière par rapport à l’an dernier.

Ce recul du Sénégal, 22e sur le plan continental, s’explique par les lenteurs dans la mise en place de stratégies pour attirer plus d’investisseurs et surtout, les inciter à créer des entreprises et des emplois. A noter que les classements du rapport Boing Business sont établis en fonction des notes moyennes pour la « facilité de faire des affaires » de chacun des pays pour les dix thématiques prises en compte.

Cette mesure indique l’écart de chaque économie par rapport aux meilleures pratiques mondiales observées en termes de réglementation commerciale. Une note plus élevée indique un environnement des affaires plus efficient et un cadre juridique plus solide.

Le classement Boing Business 2019 fait aussi état des pays les plus réformateurs. Et 4 pays africains font partie du top 10 mondial. Mais c’est sans le Sénégal. Les pays africains les plus réformateurs sont le Rwanda, le Kenya, la Cote d’Ivoire et le Togo. De manière globale, l’Afrique subsaharienne a enregistré le nombre record de 107 reformes l’an dernier (classement 2019), contre 83 l’année précédente. Il y a également plus de pays qui ont initié des reformes, 40 cette année, contre 38 l’an passé, sur les 48 pays de la région. Beaucoup de reformes ont porté sur le transfert de propriété et le règlement de l’insolvabilité.

L’Ile Maurice, qui est entré dans le top 20 mondial, est le mieux placé en Afrique subsaharienne. Elle est suivie du Rwanda du très influent Paul Kagamé (29e) et du Kenya (61e). Deux pays africain bouclent le classement : Érythrée (189e) et la Somalie (190e).

Mise en ligne par Abdou Aziz Sall

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.