Reprise de la Liga-Zidane : « Je n’aime pas jouer sans public »

1

L’entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane n’est pas enchanté à l’idée de terminer la saison à huis clos. Pas de quoi atténuer cependant sa joie de reprendre dès dimanche contre Eibar.

À la veille de la réception d’Eibar – à huis clos et au stade Di-Stéfano – dimanche, l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane a indiqué « ne pas aimer jouer sans public ». « C’est mon avis, a-t-il ajouté, mais bon, vu la situation, on s’adapte. Et l’absence de public ne va pas nous enlever notre bonheur et la chance que l’on a de revenir jouer. Le public va nous manquer, mais tout le monde est très heureux de reprendre. »

Alors que la Liga a repris jeudi soir avec la victoire du Séville FC contre le Betis (2-0) après trois mois d’interruption, le technicien a estimé que ses joueurs étaient « prêts » pour le sprint final : « On a eu presque un mois de préparation pour récupérer notre physique, je crois que ça a été suffisant, a-t-il expliqué. Ça nous coûtera peut-être un peu de finir les matches, sûrement même… Parce qu’on a beau s’entraîner, rien ne vaut la compétition. »

« Le Di-Stéfano est aussi notre stade »

À ses yeux, le fait de jouer au stade d’entraînement Di-Stéfano (6 000 places) plutôt qu’au Santiago-Bernabeu, actuellement en travaux, ne sera pas un handicap alors que les Merengues accusent actuellement deux points de retard sur le leader, le FC Barcelone.

« Le Di-Stéfano est aussi notre stade. On a l’habitude de jouer au Bernabeu, mais on s’adaptera. Les distances sont les mêmes, et puis on s’y est déjà entraîné. On va jouer ici, et on en est très heureux […] Pas d’excuses, on va bien préparer les matches qui nous restent. Il nous reste un peu plus d’un mois de compétition, et on va tout donner pour remporter cette Liga. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.